Feu vert conditionnel à la fusion Unipol-Fondiaria

le
0

MILAN (Reuters) - La direction de la concurrence italienne a dit mercredi qu'elle acceptait sous certaines conditions le rachat de l'assureur déficitaire Fondiaria-SAI par son concurrent Unipol.

Elle explique dans un communiqué que l'entité issue de la fusion devra rompre tout lien avec la banque d'affaires Mediobanca.

Unipol, le troisième assureur italien, a convenu en janvier, suivant une transaction montée par Mediobanca, de renflouer Fondiaria afin de créer le deuxième assureur de la péninsule derrière Generali.

Premafin, société mère de Fondiaria, détient 4% de Mediobanca.

La direction de la concurrence a ajouté qu'Unipol devrait vendre des portefeuilles de polices d'assurance ainsi que des réseaux d'agences.

Elle conclut enfin que le nouvel assureur devra ramener à moins de 30% ses parts de marché nationales et régionales dans divers segments de l'assurance.

Stephen Jewkes, Danilo Masoni et Alberto Sisto; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant