Feu vert à une centrale controversée en Bretagne

le
0
Le gouvernement autorise la construction d'une centrale à cycle combiné gaz dans le Finistère.

La Bretagne est-elle en train de rompre son isolement électrique? Régulièrement victime de difficultés d'alimentation, la région, qui ne produit que 10 % de sa consommation, va enfin pouvoir étoffer son parc d'infrastructures: mardi, la ministre de l'Énergie, Delphine Batho, a indiqué avoir ratifié l'arrêté autorisant la construction d'une centrale à cycle combiné gaz à Landivisiau (Finistère).

Ce projet, d'une capacité de 446 mégawatts (MW), avait été attribué en mars dernier à l'issue d'un appel d'offres à un consortium réunissant Poweo Direct Énergie, le premier fournisseur d'énergie alternatif en France - dirigé par Xavier Caïtucoli -, et l'allemand Siemens. Restait cependant à obtenir le principal: le feu vert des autorités administratives, après une très longue série d'oppositions au motif que le recours à une énergie fossile altère l'environnement.


Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant