Feu dans une salle de classe d'une école arabo-juive à Jérusalem

le
0

JERUSALEM, 30 novembre (Reuters) - Des extrémistes juifs sont soupçonnés d'avoir mis le feu samedi soir à une salle de classe d'une école arabo-juive à Jérusalem, a annoncé la police dimanche. Les locaux de l'école "Hand in Hand" (main dans la main), où plus de 600 enfants palestiniens et israéliens étudient ensemble en hébreu et en arabe, étaient déserts au moment des faits. L'inscription "Mort aux Arabes" a été retrouvée sur un mur de la cour de l'école. Selon les termes employés par le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, ce slogan indique "des motivations nationalistes", référence à des attaquants juifs d'extrême droite. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné l'incendie. Il y a quatre autres groupes scolaires Hand in Hand en Israël. L'air sentait toujours la fumée dans les enfants sont arrivés à l'école dimanche, premier jour de la semaine en Israël, tandis qu'une équipe de la police scientifique travaillait dans la classe incendiée. La violence à Jérusalem et dans les autres secteurs d'Israël et des Territoires palestiniens s'est accrue ces derniers mois. En juillet, un jeune Palestinien été brûlé à mort par ses agresseurs juifs, apparemment en réponse au meurtre de trois adolescents israéliens par des Palestiniens en Cisjordanie au mois de juin. La guerre de 50 jours qui a commencé en juillet entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza a fait 2.100 morts côté palestinien et 73 morts côté israélien. La tension s'est également accrue ces dernières semaines sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, ou mont du Temple pour la communauté juive. Des attaques menées par des Palestiniens ont tué 11 Israéliens. Douze Palestiniens ont été également tués, notamment plusieurs des auteurs des attaques. (Maayan Lubell; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant