Feu d'artifice sur la Liga

le
0
Feu d'artifice sur la Liga
Feu d'artifice sur la Liga

Agacés par la résistance affichée depuis le début du championnat, l'Atlético, le Real et le Barça ont empilé les pions pour cette journée. Une orgie offensive à laquelle s'est également joint le FC Séville, solide troisième, et l'Athletic Bilbao, vainqueur du derby basque. Olé !

L'equipazo du week-end : Atlético de Madrid


Diego Simeone est ravi. Plus que pour la présence de Giovani, son fils cadet remplissant le rôle de ramasseur de balle juste à côté de sa guérite, il festoie dans sa zone technique en hommage à la prestation XXL de ses ouailles. Pour la première fois depuis qu'il dirige l'Atlético de Madrid, le tableau d'affichage du Vicente-Calderón annonce une victoire de 7 à 1. Un festival offensif que ne renieraient pas Real Madrid et FC Barcelone, mais qui confirme l'évolution de ces Colchoneros, décidément plus tournés vers l'avant. Malgré un golazo de Cuenca pour Grenade, les protégés du Cholo font l'étalage de tous leurs progrès en phase de construction, en attestent les deux premiers pions de Carrasco, auteur de son premier triplé en Liga. Suivent un doublé de Gaitán, une réalisation de Correa et une ultime du revenant et éternel Tiago. Toujours seul aux commandes de la Liga, l'Atlético affiche un bilan offensif exceptionnel – 21 buts contre 22 pour le Real et 26 pour le Barça – tout en conservant une assisse défensive impénétrable – trois pions concédés. De quoi donner au locataire du Vicente-Calderón l'étiquette d'épouvantail du championnat.

Le Don Quichotte du week-end : Isco


Chaque week-end, les paroles de Zinédine Zidane ressemblent à un robinet d'eau tiède. Une fois le set passé au Betis sur la pelouse du Benito Villamarin conclu, l'entraîneur madridista le rappelle à tous les journalistes présents en conférence de presse, puisqu'à l'heure d'évoquer la prestation resplendissante d'Isco, il délivre une analyse insignifiante : "Je suis content de ses buts et de son travail en général." Dans les faits, le meneur de jeu andalou récite sa meilleure prestation depuis l'arrivée du Marseillais sous la guérite madridista. Posté au milieu de terrain, un cran devant la doublette Kroos-Kovačić, il retrouve son influence sur le…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant