Fête des pères : les papas moins fêtés que les mamans

le
0
Fête des pères : les papas moins fêtés que les mamans
Fête des pères : les papas moins fêtés que les mamans

Un bouquet de fleurs pour maman, c'est presque devenu un réflexe. Mais pour papa ? Reconnaissons-le, nous accordons moins d'importance à la Fête des pères, que nous célébrons ce dimanche, qu'à celle des mères. Les chiffres sont là pour le prouver. Une étude* montre que 64 % des Français souhaiteront une bonne fête à leur père, contre 79 % pour les mères. En 2015, une enquête Toluna-LSA constatait même que 35,5 % des sondés n'achetaient pas de cadeau pour la Fête des pères, contre seulement 15,5 % pour la Fête des mères.

A LIRE AUSSI

>7 idées cadeaux beauté pour prendre soin de papa

 

 

Nos papas n'auraient donc pas besoin de petites attentions ? «Je trouve ça injuste mais heureusement, chez moi, la parité est respectée. J'ai droit à mon Bonne fête, papa ! hurlé au petit matin dans ma chambre par mes deux fils, accompagné de dessins, voire d'un poème. Ça me touche beaucoup. Mais il est vrai que je ne le faisais pas pour mon père. Les moments de partage, c'était pas trop son truc. Question d'époque. Moi, je tiens à ce qu'on me la fête. Je le mérite tout autant que ma femme», insiste Hervé, 44 ans, père de deux garçons de 11 et 7 ans. Mais, lorsqu'on a dépassé le stade de l'enfance, qu'est-ce qu'on peut bien offrir à son papounet chéri ? Car notre manque d'inspiration est aussi une des raisons de cette désaffection.

 

D'ailleurs, lorsque vous vous retournez sur les cadeaux «pré-loi Evin» que vous avez offerts à votre paternel, il y a de quoi frémir : alcool (incitation à boire) ; briquet (incitation à fumer) et le cendrier (fait de vos petites mains à l'école). C'est d'ailleurs le fabricant de briquets breton Flaminaire qui a l'idée, en 1950, de créer l'événement, histoire de booster ses ventes. N'oublions pas la perceuse et autres outils de bricolage, ainsi que le nécessaire pour jardiner. Bref, «fête des pères» ne rime pas avec «créativité».

 

Les rôles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant