Fessenheim, une centrale âgée et controversée

le
0
Les deux réacteurs de la centrale du Haut-Rhin ont été mis en service en 1977 et 1978, et sont exposés à des risques sismiques et d'inondations.

La centrale de Fessenheim, la plus vieille du parc électronucléaire français, est depuis quelques années au cœur des disputes politiques et techniques sur l'avenir de l'énergie nucléaire en France. Un débat qui sera immanquablement relancé par l'incident chimique qui vient d'y provoquer deux blessés.

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle François Hollande avait pris l'engagement de la fermer avant 2017, date à laquelle elle aura 40 ans. Un choix arbitraire qui avait alors été vivement dénoncé par Nicolas Sarkozy lors de leur débat télévisé.

Mais l'âge n'est pas la seule raison pour laquelle les deux réacteurs de 900 MW installés en bordure du Grand Canal d'Alsace font l'objet de tant d'attaques de la part des écologistes. Le site est en effet exposé aux risques sismiques et d'inondations, deux paramètres qui ont dû être révisés à la hausse par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) après l'explosion de la centrale de Fukushima au Japon. Co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant