Fessenheim : la CGT va agir en justice

le
0
Aux yeux dy syndicat, la décision d'interrompre l'activité de Fessenheim est une décision «poli­tique et illégitime».

Il n'y a pas que l'état-major d'EDF qui s'insurge contre le projet de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). La CGT aussi monte au créneau: le syndicat a annoncé jeudi qu'il allait déposer le 8 février un recours devant le Conseil d'État contre la nomination d'un délégué ­interministériel chargé de l'arrêt du site. La Fédération CGT-mines précise qu'elle n'a rien contre l'intéressé, Francis Rol-Tanguy, mais rappelle que l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a autorisé la prolongation de Fessenheim pour dix années supplémentaires. Aux yeux de la CGT, la décision d'interrompre l'activité de Fessenheim est une décision «poli­tique et illégitime».

Dans le cadre de sa campagne, François Hollande s'est engagé à fermer la plus ancienne centrale française avant la fin du quinquennat. Lors de la grande conférence environneme...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant