Ferrero toujours intéressé pour reprendre Parmalat

le
0
Lactalis a annoncé ce mardi avoir augmenté sa participation à 29% de l'italien Parmalat. Le gouvernement transalpin ne veut pas que son laitier passe sous pavillon étranger. »Rome envisage une loi anti-OPA

L'Assemblée générale des actionnaires de Parmalat du 12 avril prochain s'annonce tendue. Alors que la montée de Lactalis dans le groupe laitier transalpin fait grand bruit en Italie, la société dirigée par Emmanuel Besnier a annoncé s'être emparée de 29% du capital de Parmalat.

Détenant 11,42% la semaine dernière puis 13,67% lundi soir, Lactalis a en effet trouvé un accord avec trois fonds d'investissement étrangers Zenit Asset Management AB, Skagen AS et Mackenzie Financial Corporation pour racheter leur participation de 15,3%. Selon la presse italienne, ces trois actionnaires seraient farouchement opposés à l'actuel président, Enrico Bondi, qu'ils envisageraient de débarquer.

Quoi qu'il en soit, Lactalis est plus que jamais actionnaire majoritaire de Parmalat. Et bien que le groupe lavallois n'ait pas l'intention de détenir plus de 30% de Parmalat, ce qui l'aurait obligé de lancer une OPA dans la législation boursière italienne, cette situation ne plaît absolum

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant