Ferrari sur-mesure, la folie des splendeurs

le
0
Pas assez exclusives, les machines sortant des chaînes de Maranello ! C'est l'avis d'Eric Clapton qui vient de renouer avec les modèles sur-mesure des années 50.

Le cabriolet 342 du roi Léopold III de Belgique et de la princesse Lilian de Réthy.
Le cabriolet 342 du roi Léopold III de Belgique et de la princesse Lilian de Réthy.

Quels points communs entre les princesses Lilian de Réthy et Sadruddin Aga Khan, le roi Léopold III de Belgique, le prince Bernhard des Pays-Bas, le prince Bertil (duc de Halland et fils de Gustave VI Adolphe, roi de Suède), le shah Reza Pahlavi d'Iran, Haji Hassanal Bolkiah Mu'izzaddin Waddaulah, l'empereur du Vietnam Bao Dai, Ingrid Bergman, Giovanni Agnelli, Fred Lip, le champion de l'horlogerie de Besançon, le Japonais Yushiyuki Hayashi, l'Américain James Glickenhaus et désormais Eric Clapton? Une surface financière confortable mise au service d'une imagination débordante sinon débridée, une propension à franchir les limites du vraisemblable, des caprices par milliers, des fantasmes à assouvir, et une passion immodérée pour les belles automobiles, les Ferrari en particulier. Mais pas n'importe lesquelles. Ces têtes couronnées, chefs d'Etat, acteurs, musiciens, stars du sh

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant