Ferrari, prudent pour 2016, sanctionné en Bourse

le
0
FERRARI, PRUDENT POUR 2016, SANCTIONNÉ EN BOURSE
FERRARI, PRUDENT POUR 2016, SANCTIONNÉ EN BOURSE

MILAN (Reuters) - Ferrari a présenté mardi des prévisions financières prudentes pour 2016, la première année après son émancipation d'avec Fiat Chrysler Automobiles, ce qui lui a valu une chute de son cours de Bourse.

Le constructeur automobile italien - indépendant depuis le début de l'année, Fiat Chrysler ayant distribué l'essentiel du capital à ses actionnaires - table pour cette année sur un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) ajusté de plus de 770 millions d'euros.

Cet objectif équivaut à une hausse de moins de 3% par rapport à l'Ebitda de 748 millions réalisé en 2015.

Le chiffre d'affaires devrait quant à lui à peine augmenter à 2,9 milliards d'euros contre 2,85 milliards.

A la Bourse de Milan, l'action Ferrari a fini en baisse de 9,59% à 33,00 euros, s'éloignant de son prix d'introduction de janvier à 43 euros. A New York, le titre chutait de 10,74% à 35,64 dollars à 17h43.

"Les chiffres du quatrième trimestre sont en ligne mais les prévisions 2016 sont super-prudentes" a commenté un trader.

Le consensus des estimations d'analystes donne pour 2016 un Ebitda d'environ 800 millions d'euros.

Ferrari, qui a livré 7.664 voitures l'an dernier et prévoit d'en écouler environ 7.900 cette année, a précisé que son endettement net devrait rester inférieur à 1,95 milliard d'euros cette année, contre 1,94 milliard fin 2015.

(Agnieszka Flak et Danilo Masoni, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant