Ferrari : Pirelli s'explique après l'attaque de Vettel

le
0
Ferrari : Pirelli s'explique après l'attaque de Vettel
Ferrari : Pirelli s'explique après l'attaque de Vettel

Alors que Sebastian Vettel (Ferrari) s'en était violemment pris aux gommes " lamentables " après son abandon au Grand Prix de Belgique, Pirelli s'est défendu.

Après la sortie de Sebastian Vettel suite à son abandon au Grand Prix de Belgique, Pirelli a tenu à s’expliquer ce lundi dans un communiqué adressé à l’AFP. Le pilote allemand avit qualifié les pneus Pirelli de « lamentables » et la marque s’est défendue en expliquant qu’elle avait demandé des restrictions sur l’utilisation de ses pneus à la Fédération internationale (FIA) en 2013, sans avoir été entendue.

Pirelli demandait notamment des règles limitant « le nombre maximum de tours bouclés avec le même train de pneus, parmi divers paramètres liés à un usage correct », pour des raisons de sécurité. Une demande qui n’aurait pas été acceptée, alors que le manufacturier italien proposait une distance maximum de 50% de la distance du Grand Prix pour les gommes les plus dures (Prime) et de 30% pour les plus tendres (Option). 

En suivant ces règles, Sebastian Vettel aurait dû changer ses pneus plus de 20 tours auparavant la crevaison de son pneu arrière droit, qui a explosé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant