Ferrari 458 Spider : à couper le souffle 

le
0
VIDÉO - Avec ou sans toit, la Ferrari 458 reste aussi fascinante à admirer qu'à piloter. Et lorsque le V8 s'exprime au grand air, ses vocalises n'en deviennent que plus envoûtantes.

Nous étions descendus du coupé 458 Italia convaincus qu'il supplantait la concurrence. À l'issue de l'essai du Spider, notre enthousiasme n'a pas faibli le moins du monde. Ferrari est décidément au sommet de son art. Le choix d'un toit rigide escamotable au lieu de la traditionnelle capote en toile pouvait surprendre. Mais il s'escamote en seulement 14 secondes et offre au bienheureux client Ferrari, susceptible de débourser 225.000 ¤, deux voitures de sport en une.

Dans les collines des Apennins, théâtre de notre essai, le hurlement du V8 déchire l'atmosphère. Dirigé par un pilote élevé au statut de chef d'orchestre, le huit cylindres passe du registre le plus grave, à bas régime, au plus aigu, lorsqu'il flirte avec les 9000 tours. Les accélérations sont époustouflantes et, fort heureusement, le freinage garanti par des disques en carbone-céramique ne l'est pas moins. Pendant ce temps là, les paysages somptueux de l'Emilie Romagne défilent comme dans un jeu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant