Fernandez-Lobbe : " Je profite comme un enfant "

le
0
Fernandez-Lobbe : " Je profite comme un enfant "
Fernandez-Lobbe : " Je profite comme un enfant "

Juan Martin Fernandez-Lobbe était aux anges après la qualification de l'Argentine pour le dernier carré de la Coupe du monde. Le troisième ligne de Toulon, qui vit ses derniers instants avec les Pumas, rêve maintenant de disputer la finale dans deux semaines.

Juan Martin Fernandez-Lobbe, vous êtes en demi-finales !
C’est un truc de fou. L’objectif était de se qualifier pour les quarts de finale, on l’a fait, maintenant on rêve d’arriver au samedi 31 (ndlr : date de la finale).

Avez-vous été surpris par le match que vous avez joué aujourd’hui ?
Je pense qu’en première mi-temps, on a été surpris d’avoir 20 points d’avance au bout de 20 minutes de jeu. Du coup on s’est un peu arrêté de jouer et c’est pour ça qu’on a beaucoup subi. A la mi-temps, Agustin Creevy a pris la parole pour nous dire de continuer à jouer pour gagner, et c’est ce qu’on a fait. C’est super.

On a l’impression que vous avez envoyé un vrai message à tout le monde…
Je ne sais pas. On a la chance de jouer le Four Nations et on en a profité parce qu’on joue contre les meilleures équipes du monde six fois par an. Après, on a les tests-matchs d’automne. Le staff a une idée très claire de ce qu’on doit faire avec le ballon. Aujourd’hui, tous les ballons sont tombés de notre côté, mais pour moi, le plus beau, c’est qu’on a essayé de jouer.

« On n’a rien volé »

On ne connait pas encore le résultat de l’Australie, mais on se dirige vers un dernier carré de Four Nations…
On est vraiment content parce que le plus important c’est qu’on voulait vraiment faire notre jeu. Notre équipe est très jeune mais on a joué. La finale ? J’en rêve, tout le monde en rêve. On a sept jours pour bien préparer la demi-finale. Ça va être chaud. On verra ce qui arrivera, mais bien sûr qu’on rêve…

Si on vous avait dit il y a quelques années que l’Argentine serait en position de jouer en finale de Coupe du monde, l’auriez-vous cru ?
Pour moi le plus important, quand tu travailles sérieusement, c’est que tu as une idée très claire de ce que tu veux faire, et ça se voit sur le terrain. Nous on y croyait. On a fait une phase de poules satisfaisante, et après aujourd’hui on a bien joué. On est là. On n’a rien volé !

A titre personnel, ce sont vos derniers instants avec les Pumas…
Je profite comme un enfant. Vous avez vu les dix dernières minutes, j’ai pris beaucoup de plaisir sur le terrain. Je m’amuse, je joue avec le ballon, je m’amuse…

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Cardiff, Jean-François Paturaud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant