Fermeture des voies sur berges : premiers chiffres sur l'état du trafic

le
0
La voie  Georges Pompidou rendue piétonne à Paris le 11 septembre 2016.
La voie  Georges Pompidou rendue piétonne à Paris le 11 septembre 2016.

Le Conseil de Paris doit voter, lundi, le projet de piétonnisation de la voie Georges-Pompidou, un axe stratégique pour traverser la capitale d’Ouest en Est.

Dévoilés par le Journal du dimanche (JDD) du 25 septembre, les premiers chiffres mesurant l’état du trafic dans le cœur de la capitale, trois semaines après la fin de Paris Plages et la non-réouverture à la circulation des voies sur berges rive droite, se révèlent moins alarmistes que les prévisions.

Alors que la délibération visant à approuver la piétonnisation de la voie Georges-Pompidou entre le tunnel des Tuileries (1er arrondissement) et le port de l’Arsenal (12e) sera soumise au vote du Conseil de Paris, lundi 26 septembre, ces observations sont une bonne surprise pour la maire (Parti socialiste, PS) de la ville, Anne Hidalgo, qui aura à affronter une opposition vivement remontée contre ce projet.

Boulevard Saint-Germain, axe de report Compilées par la direction de la voirie et des déplacements de la mairie de Paris (DVD), ces données révèlent que sur les quais hauts, le nombre de véhicules/heure (v/h) a augmenté aux heures de pointe le matin de 73 % (2 023 contre 1 172 à la même période en 2015), et de 13 % (2 066 contre 1 824) aux heures de pointe le soir.

Sur le boulevard Saint-Germain, pressenti comme principal axe de report, la hausse du trafic se révèle moindre, ayant augmenté de 41 % le matin, (1 538 v/h contre 1 088 v/h) et de seulement 4 % le soir (1 930 v/h contre 1 856 v/h).

Or, sur ces deux axes, l’étude d’impact préalable réalisée par l’organisme indépendant Systra pour la mairie de Paris prévoyait, elle, un trafic sensiblement plus dense, avec un nom...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant