Fermeture de l'usine Tarkett de Cuzorn, dans le Lot-et-Garonne

le
0
FERMETURE DE L'USINE TARKETT DE CUZORN, DANS LE LOT-ET-GARONNE
FERMETURE DE L'USINE TARKETT DE CUZORN, DANS LE LOT-ET-GARONNE

BORDEAUX (Reuters) - Faute de repreneur, la direction de l'usine de revêtements de sols du groupe Tarkett à Cuzorn, dans le Lot-et-Garonne, a annoncé mardi au comité d'entreprise sa fermeture à la fin de l'année, a-t-on appris de source syndicale.

Les derniers espoirs de sauver tout ou partie des 121 emplois de cette usine rachetée par Tarkett en 2011 à l'ex-fabricant de parquets Marty, sont tombés mardi matin lors d'un Comité d'entreprise extraordinaire.

"Nous nous y attendions un peu mais il restait un espoir avec un possible repreneur", a dit à Reuters un délégué CGT.

Trois sociétés avaient montré de l'intérêt pour l'usine mais seul restait en lice ces derniers jours le groupe belge Beaulieu International, l'un des leaders mondiaux du secteur du revêtement de sol.

Les comptes de l'unité lot-et-garonnaise, victime de la concurrence chinoise, se sont fortement dégradés. Le déficit sur les deux dernières années était de 11 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 9,2 millions en 2013.

En 2013, le groupe français avait déposé une demande de plan social qui prévoyait la suppression de 65 postes, pour permettre de délocaliser une partie de la production vers la Pologne. Le tribunal de commerce d'Agen s'y était opposé.

(Claude Canellas, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant