Fermeture d'un important poste-frontière entre Syrie et Jordanie

le
0

BEYROUTH, 1er avril (Reuters) - La Jordanie a temporairement fermé un important poste frontalier avec la Syrie par mesure de précaution alors que des combats entre insurgés et forces fidèles au gouvernement de Bachar al Assad ont été signalés dans la région par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Le poste-frontière de Nassib est le seul accès vers la Jordanie encore sous le contrôle des forces syriennes loyalistes. Damas tient pour responsable la Jordanie des conséquences économiques et sociales de cette fermeture, a rapporté l'agence gouvernementale syrienne Sana, mercredi. Ce n'est pas la première fois que ce point de transit est fermé depuis le début de l'insurrection anti-Assad en mars 2011. Le gouvernement de Damas, visé par des sanctions, compte sur ces relations transfrontalières avec la Jordanie pour se ravitailler en produits de première nécessité mais aussi pour exporter des denrées agricoles et textiles sources de devises étrangères. L'OSDH fait état d'intenses combats entre l'armée syrienne et des insurgés qui ont encerclé la zone autour du poste-frontière. La ville de Nassib, tenue par les rebelles, a été la cible de raids de l'aviation syrienne mardi, ajoute l'OSDH. Un responsable jordanien a indiqué que la décision de fermer le poste-frontière avait été prise après que plusieurs tirs de mortier se sont abattus dans un champ en territoire jordanien mardi soir. Les rebelles syriens ont réussi plusieurs avancées dans la province stratégique de Deraa, dans le sud de la Syrie, au cours des dernières semaines. Ils ont notamment pris la ville de Bosra al Cham la semaine passée. (Sylvia Westall; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant