Fermer Aulnay réduirait les frais de PSA de 108 millions par an

le
1
FERMER AULNAY RÉDUIRAIT LES FRAIS DE PSA DE 108 MILLIONS PAR AN
FERMER AULNAY RÉDUIRAIT LES FRAIS DE PSA DE 108 MILLIONS PAR AN

PARIS (Reuters) - L'arrêt de l'usine d'assemblage d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) de PSA Peugeot Citroën réduira les frais fixes du groupe automobile de 108 millions d'euros par an, rapporte mardi Le Figaro.

Selon le quotidien, qui cite "un document destiné aux partenaires sociaux", PSA a étudié "neuf scénarios pour résoudre son problème de surcapacités de production sur le segment des petites voitures en Europe, son principal débouché" et a conclu que "la fermeture d'Aulnay, qui emploie 3.000 personnes, est le seul qui puisse être retenu".

"Le sacrifice d'un site en France (44% de la production de PSA en 2011) s'explique aussi par le fait que le coût de la main-d'oeuvre y est plus élevé qu'en Slovaquie ou en Espagne, poursuit le groupe. PSA compte d'ailleurs accentuer sa production dans ces deux pays : il prévoit, selon ce document interne, de produire une nouvelle citadine à bas coût en Slovaquie", ajoute Le Figaro.

L'arrêt de la production de PSA à Aulnay-sous-Bois, dans le cadre d'une restructuration qui implique 8.000 suppressions d'emplois en France au total, est prévue pour 2014.

Il s'agit de la première annonce d'une fermeture d'usine automobile depuis vingt ans, lors de l'arrêt du site historique Renault de Billancourt (Hauts-de-Seine).

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mardi 17 juil 2012 à 11:01

    faut plus perdre de temps et fermer avec les indemnités appropriées, il n'y a pas de raison de maintenir des usines à faible valeur ajoutée en France