Fermé, le site illégal "Zone téléchargement" aurait fait perdre 75 millions d'euros aux ayants droit

le
13

Le site de téléchargement illégal de musique, de films et de jeux, l'une des plateformes françaises les plus importantes du genre avec 3,7 millions de connexions par mois, a été fermé par la gendarmerie nationale.

La plateforme "Zone téléchargement" comptabilisait en moyenne 3,7 millions de connexions par mois et 11.000 visiteurs par jour (Illustration) ( AFP / KIRILL KUDRYAVTSEV )
La plateforme "Zone téléchargement" comptabilisait en moyenne 3,7 millions de connexions par mois et 11.000 visiteurs par jour (Illustration) ( AFP / KIRILL KUDRYAVTSEV )

Sept personnes ont été interpellées, et parmi elles trois ont été placées en garde à vue à la section de recherches de Toulouse après la fermeture par la gendarmerie nationale du site de téléchargement illégal de musique, de films et de jeux "Zone Téléchargement.

"#CyberSecurité Fermeture d'un site de téléchargement illégal #Musique#Films#Jeux après enquête de SR #Toulouse & #C3N Préjudice 75M €", a ainsi tweeté le compte officiel de la gendarmerie nationale, évoquant un manque à gagner de 75 millions d'euros pour les ayants droit. Le site qui comptabilisait en moyenne 3,7 millions de connexions par mois et 11.000 visiteurs par jour et accessible auparavant à l'adresse http ://www.zone-telechargement.com affiche un message d'erreur.

À l'origine du signalement, une plainte en novembre 2014 de membres de l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa) et de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem). Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes s'insurgeaient avec humour de la fermeture du site, avec la création du hashtag #JeSuisZoneTelechargement.

En septembre, l'administrateur du site pirate OMGTORRENT, créé en 2008 et actif jusqu'à fin 2015, avait été condamné à cinq millions d'euros de dommages et intérêts et à un an de prison dont huit mois ferme pour la diffusion à grande échelle de films et musiques piratés.

L'Alpa avait également été à l'origine du signalement et l'enquête de la section de recherches de la gendarmerie de Reims avait permis de localiser l'hébergement du site de téléchargement au domicile des parents du webmaster de 28 ans.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jackie il y a une semaine

    il me semble que nous payons les acteurs, avec nos taxes tout comme les médias, journalistes, alors pourquoi avoir le droit de télécharger

  • SuRaCtA il y a une semaine

    Le téléchargement est entré dans les moeurs que cela plaise ou non aux ayant droit i lfaut vivre avec son temps et la la technologie de son temps au lieu de chercher à préserver des reflexes du du passé alors que le contexte à changé, contrairement à ce que nous explique certain il ne s'agit pas de vol mais de copie, le propriétaire n'est pas déposédé de son oeuvre...

  • remimar3 il y a une semaine

    Les ayants droit n'ont rien perdu puisqu'ils touchent déjà la redevance sur les dispositifs de stockage.

  • marcsim5 il y a une semaine

    Se taper les embouteillages , les dangers de la route , éviter les radars taxomatiques , payer son ticket d'entrée pour se retrouver mal assis devant une toile de piètre qualité....non merci! je continuerai à télécharger comme un goret....en VO...

  • isil92 il y a une semaine

    on se sent plus en sécurité après cette nouvelle ... les touristes vont revenir .. et les artistes français qui sont si malheureux vont récupérer des sous .. vous saviez que les artistes du télethon se font payer ?

  • rodan3 il y a une semaine

    tou li des sites tirrorists et tou fi un bomb et té pô embèté.. !! mais si tou tilicharje de la music, du film, t'es foutu ..!

  • frenchto il y a une semaine

    Ce qui est intéressant c'est que les gens qui surveillent les téléchargements sont efficaces si j'en crois tous les gens que je connais et qui ont reçu une mise en garde de Hadopi. Alors je propose qu'on utilise ces gens là pour surveiller les djihadistes

  • M572438 il y a une semaine

    Et il faut rappeler que tout acheteur d'un support enregistrable (DD,Clé usb, CD vierge, etc...) paye une taxe à la sacem pr "compenser" le piratage. Il faut donc bien que l'on rentabilise cette taxe :-))

  • dupon666 il y a une semaine

    depuis le temps que ça existait,et avec un trafic colossal....on peut apprecier l'efficacité des surveillants de l'internet....les terroristes peuvent papoter sans risque pendant des semaines

  • M3471517 il y a une semaine

    Action pitoyable des rentiers de la culture. Le préjudice est très largement surestimé car ce qui était téléchargé n'aurait pas été acheté soit par manque de moyens, soit parce que ça ne valait pas un achat, soit car ce n'était pas en vente (c'était d’ailleurs un des principaux intérêt du site).