Ferguson-Le policier pourrait être disculpé, selon le NYT

le
0

(Actualisé avec réactions) WASHINGTON, 22 janvier (Reuters) - Le département américain de la Justice s'apprête à boucler une enquête sur les circonstances de la mort d'un adolescent noir désarmé au mois d'août à Ferguson (Missouri) qui devrait disculper le policier blanc à l'origine du décès, indique le New York Times mercredi. Citant des responsables judiciaires, le quotidien indique que les procureurs fédéraux ont entamé la rédaction d'un mémorandum recommandant qu'aucune charge ne soit retenue contre le policier Darren Wilson quant à une éventuelle violation des droits civiques de la victime Michael Brown. Une enquête menée par le FBI estimait qu'aucun élément ne permettait de justifier une inculpation du policier. Un avocat de la famille de Michael Brown a déclaré qu'elle n'avait pas été informée de la décision du ministère de la Justice et qu'elle ne souhaitait pas s'exprimer sur des "spéculations provenant de sources anonymes". L'avocat de Darren Wilson a, également, dit n'avoir reçu aucune notification du gouvernement. "Nous ne pensons pas qu'il (Wilson) ait fait quelque chose qui mérite de quelconques poursuites ou de quelconques réparations pour violation des droits civiques", a dit l'avocat Neil Bruntager. Un grand jury réuni à St. Louis avait décidé fin 2014 de ne pas poursuivre Darren Wilson, une décision qui avait provoqué la colère de la communauté noire aux Etats-Unis et des violences à Ferguson. Le gouverneur de l'Etat du Missouri, Jay Nixon, a rappelé que les événements de Ferguson ont ouvert un débat national sur le racisme, l'égalité des chances et le système pénal. "Nous devons soutenir les politiques qui favorisent la compréhension inter raciale et la compassion", a déclaré le gouverneur dans son discours sur l'état de l'Etat. "Nous devons recruter, entraîner et désigner des représentants de l'ordre qui reflètent la diversité des communautés qu'ils servent", a-t-il ajouté. Darren Wilson, qui affirme avoir agi en état de légitime défense lorsqu'il a fait usage de son arme de service contre Michael Brown, a démissionné de la police de Ferguson en novembre. Il a fait état de menaces proférées contre ses collègues après la décision du grand jury. (Sandra Maler et Julia Edwards; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant