Ferguson-Etat d'urgence avant une importante décision du jury

le
0

FERGUSON, Missouri, 17 novembre (Reuters) - Le gouverneur du Missouri a décrété l'état d'urgence et a autorisé la Garde nationale à prêter main forte à la police, lundi, alors qu'un grand jury doit décider des éventuelles poursuites contre le policier blanc qui a mortellement blessé un jeune Noir à Ferguson, début août. Selon des responsables, la décision du jury sur une possible inculpation du policier Darren Wilson, qui avait ouvert le feu à plusieurs reprises sur un adolescent noir désarmé, Michael Brown, 18 ans, le 9 août, devrait intervenir dans le courant du mois de novembre. La mort du jeune homme avait provoqué plusieurs nuits d'émeutes à Ferguson, localité de la grande banlieue de St Louis et les habitants se préparent à de nouveaux débordements, surtout si les jurés décident de ne pas poursuivre Darren Wilson. Des manifestations ont eu lieu au cours des deux derniers jours et plusieurs dizaines de personnes sont descendues dans la rue à Clayton, autre ville du Missouri, où siège le jury. Face à cette tension qui monte, le gouverneur Jay Nixon a annoncé qu'il déclarait l'état d'urgence, qu'il autorisait la Garde nationale à soutenir la police locale et que le contrôle des éventuelles manifestations était confié au département de la police de St Louis et non au bureau de Ferguson. "Dans le cadre des efforts en cours pour anticiper et se préparer à toutes les situations, il convient de mettre en place toutes les ressources nécessaires avant la décision du grand jury", indique un communiqué du gouverneur. La Garde nationale du Missouri n'aura qu'un rôle de soutien lors de son déploiement dans la ville de St Louis, a indiqué le maire de l'agglomération, Francis Slay. "La garde aura un rôle secondaire", a-t-il poursuivi. "Elle ne sera pas en première ligne pour gérer et faire face aux manifestants", a-t-il ajouté. Plusieurs écoles locales ont informé les parents que les élèves seraient autorisés à quitter les classes plus tôt dès que la décision serait connue. De nombreux commerces du centre de Ferguson, qui a essuyé les émeutes les plus violentes au mois d'août, ont commencé à renforcer leurs vitrines en prévision d'actes de vandalisme. (Scott Malone; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant