Femmes et enfants de combattants Al-Qaïda : les parias de la société irakienne

le
0

Pour punir des centaines de femmes qui ont épousé des combattants d?Al-Qaïda entrés illégalement en Irak, l?Etat refuse de reconnaître les enfants nés de ces unions éphémères et ne leur accorde ni papiers d'identité, ni nationalité. Déscolarisés, rejetés par la société et orphelins de pères tués au cours d'opérations terroristes, beaucoup d?entre eux prennent avec leur mère le chemin de Bagdad pour une vie de clandestinité. Reportage de notre correspondante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant