Femmes endeuillées, poète et vieille menteuse... La sélection du « Monde des livres »

le
0
Femmes endeuillées, poète et vieille menteuse... La sélection du « Monde des livres »
Femmes endeuillées, poète et vieille menteuse... La sélection du « Monde des livres »

Chaque jeudi dans La Matinale, la rédaction du « Monde des livres » choisit pour vous romans, essais ou bandes dessinées.

Cette semaine, « Le Monde des livres » vous propose quatre ouvrages : le destin de trois femmes marquées par la Grande Guerre, les Mémoires du poète Georges-Emmanuel Clancier, l’épopée européenne d’une vieille et fantasque immigrée russe et un voyage en famille à la poursuite des fantômes de la bataille d’Eylau.

ROMAN. « Le Chagrin des vivants », d’Anna Hope

Le Chagrin des vivants, roman sur la première guerre mondiale, se distingue de la masse des fictions accompagnant, depuis 2014, les célébrations du centenaire du conflit : ses protagonistes sont des femmes. L’écrivaine britannique Anna Hope croise ainsi les histoires d’Ada, Evelyn et Hettie, fiancée, mère ou sœur d’anciens soldats. A travers elles, l’auteure parvient autant à décrire ce qu’a été la vie à l’arrière pendant la guerre que l’interminable deuil qui lui a succédé, ainsi que l’évolution des mœurs et des relations hommes-femmes au cours de ces deux périodes. Elle sait aussi évoquer avec force l’expérience des combats, l’horreur des morts noyés dans la boue, et l’impossibilité pour ceux qui ont survécu de s’en remettre. C’est avec une merveilleuse délicatesse qu’Anna Hope ausculte les pensées de ces trois femmes si différentes, et fait ressentir le deuil de tout un pays, dans ce roman impressionnant, à la belle inspiration woolfienne. Raphaëlle Leyris

Le Chagrin des vivants (Wake), d’Anna Hope, traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Elodie Leplat, Gallimard, « Du monde entier », 400 p., 23 €.

MÉMOIRES. « Le ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant