Femme voilée de Trappes : le mari condamné à du sursis

le
0
Le jeune homme s'était violemment opposé au contrôle d'identité de sa femme, qui portait un niqab. L'incident avait provoqué trois nuits de violences.

Michaël Khiri, poursuivi pour «rébellion» et «outrage» sur trois policiers et violences sur l'un d'entre eux après s'être opposé au contrôle d'identité de son épouse intégralement voilée, le 18 juillet dernier à Trappes, a été condamné vendredi à trois mois de prison avec sursis et 1000 euros d'amende. La cour a ainsi suivi les réquisitions du procureur de la République de Versailles.

Converti à l'islam quand il avait 16 ans, ce jeune homme de 21 ans, inconnu des services de police, s'était violemment opposé au contrôle des policiers alors qu'il se rendait avec son bébé chez sa belle-mère, pour rompre le jeûne du ramadan. L'incident avait dégénéré et déclenché trois nuits de violences dans la ville des Yvelines. Le commissariat de Trappes avait été pris d'assaut par une foule en colère réclamant la libéra...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant