Féminines - Euro 2017 (Q) : La France termine sur une bonne note

le , mis à jour à 23:10
0
Féminines - Euro 2017 (Q) : La France termine sur une bonne note
Féminines - Euro 2017 (Q) : La France termine sur une bonne note

Pour son dernier match des éliminatoires de l’Euro 2017, l’équipe de France, déjà qualifiée, s’est facilement imposée contre l’Albanie, sur le score de 6-0.

Entre une équipe comptant 21 points et une différence de buts de +21, et une équipe comptant 0 point et une différence de buts de -22, les spectateurs du stade Charléty ne devaient pas s’attendre à beaucoup de suspense pour ce match entre la France et l’Albanie, le dernier des éliminatoires de l’Euro 2017. Et il n’y en a pas eu. Dans une rencontre maîtrisée de bout en bout, les filles d’Olivier Echouafni, qualifiées pour l’Euro depuis avril dernier, se sont imposées face à des Albanaises extrêmement faibles, qui ne se sont pas créées la moindre occasion. Le tout avec une équipe remodelée, entre blessures et gestion de l’effectif par le nouveau sélectionneur.

Dali gravement blessée ?

La rencontre avait pourtant mal commencé avec la blessure de genou gauche de Kenza Dali, sortie en pleurs sur une civière dès la 11eme minute. C’est sept minutes après que les Bleues ont ouvert le score, grâce à Le Bihan qui reprenait du gauche près du point de penalty un ballon de Diani qui avait heurté le poteau. Trois minutes plus tard, Hamraoui, d’une magnifique tête lobée sur un corner venue de la gauche, marquait le but du break. Dans les arrêts de jeu, Le Sommer inscrivait son 56eme but en équipe de France, après un une-deux avec Toletti.

L'Euro 2017, seul juge de paix

Au retour des vestiaires, Hamraoui se distinguait à nouveau après un corner venu de la gauche, mais cette fois en réussissant une volée du droit magistral (4-0, 60eme). La France obtenait un penalty quatre minutes plus tard, transformé par Le Sommer, qui voyait le ballon entrer dans le but après avoir heurté la barre. A la 77eme, Delie gagnait son face-à-face avec la gardienne, après une mésentente de la charnière albanaise. Gaëtane Thiney, de retour en grâce depuis le départ de Philippe Bergeroo, espérait inscrire le septième but sur penalty, mais elle est tirait trop mollement, à gauche de la cage. Cela ne gâchait pourtant pas la fête avec le public, qui avait rendu hommage avant la rencontre aux quinze joueuses à plus de 100 sélections en bleu (seule Corinne Diacre, qui dirigeait son équipe de Clermont sur la pelouse de Reims, manquait à l’appel). Avec un nouveau sélectionneur, les Bleus ont bien démarré leur nouveau cycle. Mais comme d’habitude, c’est lors de la prochaine compétition, l’Euro du 16 juillet au 6 août 2017 aux Pays-Bas, qu’on les attend.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant