Felipe Anderson met la Samp' KO.

le
0
Felipe Anderson met la Samp' KO.
Felipe Anderson met la Samp' KO.

Le Brésilien de la Lazio frappe un grand coup en ouverture de cette 17e journée de Serie A. Il permet à son club de marcher sur une Samp' méconnaissable. 3-0 : une bonne manière de commencer 2015 mais surtout une bonne opération dans la course à l'Europe.

Lazio 3-0 Sampdoria Buts : Parolo (38e), Felipe Anderson (41e), Djordjevic (66e) pour la Lazio

Du feu dans les jambes. C'est ce qui résume le mieux le match de Felipe Anderson. Visiblement, le Brésilien de la Lazio s'est fait chier pendant les fêtes et il n'avait qu'une hâte : retrouver les terrains. En première période, il a tout fait. C'est lui qui déborde et donne le premier but à Parolo. C'est aussi lui qui va déchirer le petit filet de Viviano quelques minutes plus tard. Un extérieur du pied droit monstrueux à 25 mètres des cages. Et en deuxième période, c'est encore lui qui va offrir le but du 3-0 à Djordjevic après un rush messiesque. En ce début d'année, la Lazio nous montre qu'elle est la première prétendante à cette troisième place européenne. Oui, c'est ça. Merci Felipe Anderson.
Le direct du droit de Felipe Anderson
Si les premières offensives sont pour la Samp' - Eder est d'ailleurs à deux doigts de se claquer dès les premières minutes de jeu en tentant le fameux contrôle porte-manteau dans la surface – on sent assez rapidement qu'ils ne sont pas dans leur assiette. Viviano le premier. Le gardien de la Samp' s'est pris pour Neuer tout le match, mais sans son adresse balle au pied. C'est d'ailleurs quelques minutes après sa première "presque" boulette que débute le Felipe Anderson Show. Pour se mettre jambe, le Brésilien slalome une partie de la défense génoise avant de se faire rattraper illicitement. Avertissement. Ensuite, il met Cacciatore hors de portée sur le côté gauche et délivre à Parolo sa première passe décisive. Sanction. Et 1-0. Et enfin, trois minutes plus tard, il casse la cage de la Samp'. À 25 mètres des cages, il pousse le ballon devant lui comme dans PES 2006, et allume. Le ballon file tout droit dans le petit filet de Viviano. Punition. 2-0. La Samp' est à terre. Felipe Anderson et la Lazio jubile.

#vine...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant