Félicitations à tous «nos» bacheliers

le , mis à jour à 10:54
0
Félicitations à tous «nos» bacheliers
Félicitations à tous «nos» bacheliers

« Alors, tu l'as eu? » Mardi matin, à l'annonce des résultats du bac, Maxence, Abdoulaye, Salim et Sabera, quatre candidats au bac que nous suivons depuis un mois, n'ont pas échappé à la traditionnelle question. Le quatuor du lycée Mozart du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), établissement classé en tête de notre palmarès des lycées 2016, peut se féliciter de faire partie des nouveaux diplômés.

 

Sabera fière de son 12 en mercatique. La jeune fille est venue avec ses camarades de classe. « J'avais peur, confesse Sabera, qui doutait de ses notes à l'issue des épreuves. Mais j'ai mon bac. C'est le principal. J'ai même 12 en mercatique (NDLR : ex-marketing), coefficient 12 ! » La bachelière, future étudiante en droit, ne partira pas en vacances : elle travaille pendant deux mois à l'accueil dans les gares.

 

Salim, le scientifique, a eu 17... en histoire. Accompagné de son frère jumeau, Salim découvre les résultats du bac S. « Je l'ai, mention bien ! J'espérais juste avoir le bac ! » Il lit ses notes, et une autre surprise l'attend : « J'ai eu 17 en histoire », s'exclame-t-il fièrement. Ses vacances vont se résumer « au sport, à l'éclate et aux jeux vidéo », avant la rentrée en septembre en prépa MPSI (maths, physique et sciences de l'ingénieur).

 

VIDEO. Bac 2016 : la délivrance pour Salim, Maxence et Abdoulaye

 

Un doublé de 14 pour Abdoulaye. Arrivé devant les grilles du lycée quarante-cinq minutes avant le verdict, Abdoulaye est fébrile. Puis la grille s'ouvre. Le temps de chercher son nom sur les listes et le jeune homme exulte : « J'ai la mention assez bien ! » Il vérifie une seconde fois ce résultat inespéré. Le candidat au bac ES a décroché deux 14 : en maths et en SES (sciences économiques et sociales). Place maintenant à la recherche d'un job d'été avant sa rentrée en IUT maths-informatique à Paris-Descartes.

 

Le fabuleux 19 en maths de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant