Fekir, Lyonnais de naissance et de c½ur

le
0
Fekir, Lyonnais de naissance et de cœur
Fekir, Lyonnais de naissance et de cœur

Sept mois d'absence vécus comme un long et interminable chemin de croix par toute une ville. Après sa rupture du ligament croisé du genou droit en septembre dernier, Nabil Fekir revient enfin sur le devant de la scène. Un retour accompagné d'une joie palpable aux quatre coins de Lyon. Parce que l'international français a écumé les clubs de la banlieue lyonnaise en amateur avant de devenir l'une des belles promesses de sa génération. Retour chez lui.

Pour rejoindre Vaulx-en-Velin, il faut quitter Lyon même et avaler quelques kilomètres en direction du nord-est. Arrivé au club de la ville de cette commune bien connue du Rhône, c'est une succession de stades qui se présentent aux visiteurs. Le logo du FC Vaulx-en-Velin est brandi fièrement à l'entrée tandis que plusieurs préfabriqués alignés font office de bureaux officiels. Non loin, à seulement quelques enjambées, un bâtiment marron de taille modeste et à l'apparence vétuste accueille l'assistance habituellement présente. C'est la buvette de ce modeste club de la banlieue lyonnaise qui, entre des sodas et des sandwiches servis, arbore en son sein des tuniques encadrées sur les murs. Comme des trophées rares qu'on se plaît à cajoler. Affichés çà et là, il y a les maillots des frères Ghezzal, Abdelkader et Rachid, ceux de Kurt et Lionel Zouma, Laurent Courtois et Christian Negouai. Puis, évidemment, celui dont chacun s'arrête un instant devant, sourire en coin : Nabil Fekir.



"J'ai choisi de mettre celui-ci avec le numéro 31 car il a une signification particulière pour moi (premier numéro par Fekir en pro, ndlr), explique Ali Rechad, la fierté à peine dissimulée, président du club vaudais. Je suis allé le prendre chez lui car je tenais vraiment à l'avoir. Mais je compte mettre prochainement l'actuel avec le numéro 18". Ce maillot placardé témoigne de l'ambiance conviviale qui transpire sur place. "C'est un club vraiment très familial. Pour vous dire, j'y étais quand j'étais petit et j'y suis revenu depuis maintenant quasiment dix ans", souffle Nael Fedlaoui, l'un des compagnons de route les plus fidèles de Nabil. "On est un club soudé, on se connaît tous, complète Ali Rechad. Le père de Nabil est vice-président. L'un de ses frères est en U15, l'autre est en Seniors 2. Je suis le président et je connais tout le monde ici, jusqu'aux U9. On ne met pas de grosses barrières hiérarchiques. On reste ouvert auprès de tout le monde". Vaulx-en-Velin tient également une place toute particulière auprès de Nabil Fekir. C'est ici qu'il s'est remis en selle…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant