Fédorovski : "Poutine, c'est une chose, le peuple russe en est une autre"

le
1
Fédorovski : "Poutine, c'est une chose, le peuple russe en est une autre"
Fédorovski : "Poutine, c'est une chose, le peuple russe en est une autre"

Vladimir Fédorovski, ancien diplomate russe d'origine ukrainienne, revient dans cette vidéo sur l'absence de leaders occidentaux lors des festivités du 9 mai prochain à Moscou. Selon lui, il s'agit d'une "erreur majeure pour les diplomates, car c'est une occasion manquée de renouer avec la Russie". "Une négation face à leur rôle dans la Seconde Guerre mondiale et au grand nombre de victimes. Les symboles jouent dans la politique", ajoute-t-il. Il explique aussi qu'il faut savoir faire la part des choses entre Poutine et le peuple russe, et ne pas oublier que plus de 26 millions de Russes ont péri dans la lutte contre les nazis : "Leur rendre hommage est une nécessité."

Il élargit aussi sa chronique en donnant son opinion sur le comportement des Américains : "Ils exercent une pression sur la Russie, mais le niveau de vie des Russes va baisser." Conséquence : "On va assister à une hausse de la popularité de Poutine." Vladimir Fédorovski craint aussi une percée du nationalisme russe qui pourrait devenir une menace.

L'ancien émissaire conclut sur la priorité actuelle de combattre Daesh et revient sur la nécessaire alliance avec le peuple russe "pour réussir cette lutte qui sera longue et mortelle".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le vendredi 8 mai 2015 à 13:57

    Il a raison, c'est une occasion manquée pour la France qui s'agenouille devant les USA. Heureusement qu'il y a Poutine pour tenir tête aux USA