Fed : le compte à rebours a commencé

le
4
La salle de réunion de la Fed. (© Fed)
La salle de réunion de la Fed. (© Fed)

Convertis depuis Jackson Hole et les mises en garde de Janet Yellen le 27 août à l’idée d’une remontée des taux américains d’ici la fin de l’année et peut-être dès le 21 septembre, les investisseurs ont de nouveau fait machine arrière après la publication la semaine dernière de deux chiffres américains moyens, l’ISM et l’emploi d’août, déclenchant l’euphorie au moins en Europe.

Las, les apparences pourraient être trompeuses. D’abord sur les chiffres eux-mêmes. Ensuite, la remontée de l’inflation à 2%, plusieurs fois reportée pour cause de rechute du pétrole fin 2015 et en juillet, s’annonce sur le prochain indice des prix publié le 16 septembre, avec un risque possible de réindexation.

Enfin, la Fed ne peut pas rester insensible à l’endettement croissant de l’Etat et des entreprises, qui contraste avec la sagesse des ménages. Si Wall Street est très exposée à une remontée des taux, l’Europe -assainie- pourrait amortir le choc, surtout si le $ remonte.

L’économie semble donner encore du temps à la Fed

L’ISM manufacturier d’abord, tombé à 49,4 en août, puis les 151.000 créations d’emplois contre 180.000 attendues ont refroidi les ardeurs haussières sur les taux américains mais enthousiasmé les investisseurs en actions européens. En outre, les salaires américains continuent de défier la courbe de Phillips en plafonnant malgré le plein emploi à 2,5%

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bugsan il y a 3 mois

    "augmentation des prix du pétrole" ... il est toujours de moitié inférieur à ce qu'on a connu ...

  • guyguy16 il y a 3 mois

    Plein emplois US:les trois quarts des chomeurs ne sont pas inscrits car ils n'ont aucune chance detrouver du travail.Comme dit FH:Quand le chomage monte moins vite,il descend!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • gus6768 il y a 3 mois

    Du coup, l'augmentation des prix du pétrole qui est entrain de se profiler, pourrais venir doucher la consommation des ménages et remettre la croissance en péril...

  • gus6768 il y a 3 mois

    en conclusion : l'absence d'augmentation des salaires surtout en période de plein emploi, nuit à la poursuite de la relance économique (croissance) et oblige la FED à être très prudente sur son augmentation de taux.