Fécondation in vitro : la Pologne brise un tabou

le
0
Le gouvernement de Donald Tusk a décidé de rembourser à partir du 1er juillet la fécondation in vitro, pourtant stigmatisée par l'Église et la droite catholique.

À Varsovie, c'est presque une révolution: à partir du 1er juillet prochain, l'État polonais financera la fécondation in vitro. Le ministre de la Santé l'a annoncé cette semaine. Certes, la mesure ne concernera que les couples mariés, la femme devant être âgée de moins de 40 ans, mais dans ce pays catholique et conservateur, c'est déjà beaucoup.

Comme on pouvait s'y attendre, la décision de rembourser les frais d'une telle pratique n'a pas fait l'unanimité. Certains évêques comparent la fécondation in vitro à un «avortement raffiné» et les partis de droite qui relaient les points de vue de l'Église vont jusqu'à réclamer son interdiction sous peine de deux ans de prison pour le médecin qui la pratique, jusqu'ici dans des cliniques privées.

Un décret pour éviter un débat houleux au Parlement...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant