FCPI/FIP : la collecte de 2013 ne masque pas la faiblesse des montants

le
0

(NEWSManagers.com) - Attention au trompe-l' ?il ! Dans la dernière étude annuelle réalisée par l' Association française de la gestion financière ( AFG) et l'Association française des investisseurs pour la croissance (AFIC), la hausse de la collecte des FCPI et des FIP créés en 2013 par rapport à 2012 (+9%) cache une réalité préoccupante. A près de 700 millions d'euros, elle reste très en deçà des niveaux historiques - de l'ordre de 40 % par rapport à celle 2008.

Dans le détail, FCPI et FIP ont profité de façon quasi équivalente de l'apport de capitaux l'an dernier. En progression de 8 % par rapport à 2012 pour les premiers, il sont en augmentation de 10 % pour les seconds. Mais en nombre de souscripteurs, le bilan est également moins reluisant : ils n'ont été que 89 700 à investir l'an passé contre 145 000 en 2008. Un motif de satisfaction cependant : le montant moyen des souscriptions est resté stable, à 7.610 euros l'an dernier contre 7.560 en 2012 et... 7 780 en 2008.

Dans le même temps, l'enquête relève une concentration de l'offre. Le nombre des fonds créés est ainsi passé en 2013 à 32 FIP et 29 FCPI contre 44 et 39 respectivement l'année précédente. " En contrepartie la taille moyenne des fonds progresse en 2013 par rapport à 2012, indique l'étude. De 50% pour les FIP à 11,7 millions d'euros levés, et de 45 % pour les FCPI à 10,6 millions d'euros. A titre de comparaison, 2011 a été l'année la plus dynamique en la matière avec 59 FCPI et 50 FIP.

Enfin, l'étude détaille les domaines de prédilection ou d'intervention des fonds. Ainsi, pour les FCPI, le secteur numérique, les biotechnologies, l'énergie et les télécommunications représentent 87% des investissements cibles. Quant aux FIP, ils couvrent 18 régions françaises.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant