FCPI et FIP

le
0

Principe

Les FCPI et FIP sont des fonds de placement collectifs investis dans des sociétés non cotées, qui doivent répondre à des critères d'éligibilité. Leurs portefeuilles doivent en effet être au minimum constitués de 60 % :

- d'actifs de sociétés européennes dites « innovantes » pour un FCPI ;

- et d'actifs de certaines PME françaises pour un FIP.

La composition du reste du portefeuille est définie librement par la société de gestion du fonds.

Avantage fiscal

Les FCPI et les FIP sont des placements financiers défiscalisés. En contrepartie d'un engagement de conservation des parts pendant une durée de 5 années minimum, ils offrent en effet une réduction d'impôt de 25 % du capital investi. Cette réduction peut s'appliquer dans la limite annuelle d'investissement de 24 000 ? pour un couple marié et de 12 000 ? pour une personne seule.

A noter : la réduction d'impôt est valable chaque année. Elle est de plus cumulable sur les FIP et les FCPI.

Frais

Comme tout investissement dans une société de placement collectif, les parts de FCPI ou de FIP présentent des frais de souscription et de gestion qui varient selon les gestionnaires des fonds.

A noter : les frais de souscription sont inclus dans le montant de la réduction d'impôt.

Rendement

Le rendement des sociétés innovantes et des PME non cotées sur lesquelles sont investis les FCPI et FIP est aléatoire. Ce sont donc des placements risqués, qu'il vaut mieux considérer comme des produits de diversification. Leur intérêt réside dans la possibilité de défiscalisation qui est offerte pour ces investissements.

A noter : les plus-values de cession de parts de FCPI et FIP sont exonérées d'impôt, mais pas de prélèvements sociaux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant