FC Valence : Gary Neville peut respirer

le
0
FC Valence : Gary Neville peut respirer
FC Valence : Gary Neville peut respirer

Grâce à la victoire de Valence contre l'Espanyol Barcelone (2-1), Gary Neville peut souffler après avoir remporté sa première victoire en Liga depuis son arrivée.

Ça relevait presque de l’impossible. La première victoire du FC Valence sous les ordres de Gary Neville est enfin arrivée après dix matchs sur le banc. Le club ché s’est imposé mais dans souffrance après avoir été mené 1-0 contre l’Espanyol Barcelone, qui avait ouvert le score par Duarte (53eme). Le bouillant public de Mestalla était au rendez-vous, dont même Kim Lim, la fille du célèbre investisseur Peter Lim qui était présente en tribunes pour soutenir Valence. Les Valencians ont pu respirer grâce à l’égalisation de Negredo, qui a su trouver le chemin des filets (71eme) pour la troisième fois cette saison en championnat.

Dans la foulée, Cheryshev (76eme), l’attaquant russe prêté par le Real Madrid, a permis d’offrir le premier succès du coach anglais depuis sa venue en décembre dernier. Mais ce n’est sûrement pas en soufflant sur la braise que le feu s’éteindra. En effet, Gary Neville devra profiter de ce premier triomphe pour continuer à faire ses preuves. « Je suis heureux, a déclaré l'ancien latéral de Manchester United devant les journalistes après la partie. Voilà ce qui nous permet de faire pas en avant. Les fans ont été incroyables surtout quand on a été en dessous. Quand nous avons marqué, nous avons répondu avec notre meilleur jeu et cela récompense la façon dont les supporters ont soutenu l’équipe. Nous savions que ça allait être une nuit riche en émotions. »

Si ce premier succès permet de « sauver » temporairement la place de Neville, il met en danger le coach de la formation adverse. L’entraîneur actuel de l’Espanyol Barcelone, Constantin Galca, était également placé sur un siège éjectable. En effet, celui qui est aussi arrivé en décembre dernier pour succéder à Sergio Gonzalez n’a pas trouvé la victoire lors de ses neuf derniers matchs en Liga sur le banc de la formation catalane. Si ce dernier venait à être limogé par la direction, c’est le mythique José Antonio Camacho, qui a déjà de l’expérience en Espagne en entraînant le Real Madrid, le FC Séville, le Rayo Vallecano et notamment l’Espanyol à deux reprises (94-96 et 97-98), qui est pressenti pour succéder au technicien roumain.

Rédigé par Lamia El Hanbali

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant