FC Dordrecht : les têtes de moutons (presque) à l'abattoir

le
0
FC Dordrecht : les têtes de moutons (presque) à l'abattoir
FC Dordrecht : les têtes de moutons (presque) à l'abattoir

C'est officiel : le FC Dordrecht vient de remporter le bonnet d'âne des championnats européens avec seulement 7 points engrangés jusqu'ici en Eredivisie. Entre budget rikiki, recrutement risqué et système de play-off ouvert, explication du fail de ce gentil petit " club de campagne ".

Dordrecht. Un peu moins de 120 000 habitants pendus au bras du Wahal, à vingt kilomètres de Rotterdam, qui s'agitent surtout en période de fin d'année pour le marché de Noël, soi-disant le meilleur des Pays-Bas. En Eredivisie, les équipes n'ont pourtant pas attendu les premiers froids pour venir faire des emplettes au GN Bouw Stadion, où évolue le promu FC Dordrecht. Depuis août, les équipes visiteuses ont pris l'habitude de ne pas s'essuyer avant d'entrer, préférant le faire sur le onze des Schapenkoppen (les " têtes de moutons " en néerlandais) pendant 90 minutes. En 17 matchs, l'équipe d'Ernie Brandts n'est parvenue à engranger que sept points : une victoire, quatre nuls, douze défaites ; 42 buts encaissés pour un goal average de -30. Forcément, le club est lanterne rouge d'Eredivisie. D'Europe, aussi, battu d'une courte tête par Parme et sa victoire face à la Fiorentina récemment (9 points ex-aequo avec Cesena).

Il est bien loin le temps où le directeur sportif du club, Marco Boogers, se répandait dans la presse néerlandaise sur les velléités offensives du club de Hollande-Méridionale, qui avait terminé la saison dernière meilleure attaque d'Eerste Divisie : " Le plus important, c'est la façon de jouer. C'est le seul moyen de nous maintenir. Nous allons jouer un football offensif, avec trois attaquants. " Si les choses n'avaient pas trop mal débuté pour le promu cet été avec 4 points engrangés lors des trois premières journées et une victoire lors de la première journée sur le SC Heerenveen, elles se sont bien gâtées par la suite. Depuis cette victoire face à Heerenveen, le FC Dordrecht n'a plus gagné le moindre match en Eredivisie et a enchaîné les branlées face au Vitesse Arnhem (2-6), à Willem II, à l'Ajax ou à Twente (4-0 à chaque fois). Une série de neuf défaites consécutives stoppée lors de la 16e journée et un match nul face au Heracles Almelo, candidat direct aux play-offs de maintien.
Budget de National et coup mercato sorti de sa retraite
Cette chute abyssale s'explique en plusieurs points. D'abord, le club a perdu celui qui l'a fait remonter dans l'élite néerlandaise pour la cinquième fois de son histoire seulement : Harry van den Ham, parti garnir le staff du FC Utrecht à l'intersaison. Ensuite, le FC Dordrecht a vu son effectif considérablement bousculé : pas moins de sept joueurs ont été recrutés l'été dernier, la majorité en prêt (Joris van Overeem...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant