FC Bâle : Le club redoute la décision de l'UEFA

le
0
FC Bâle : Le club redoute la décision de l'UEFA
FC Bâle : Le club redoute la décision de l'UEFA

L'action menée par Greenpeace au stade Saint-Jacques mardi soir pourrait coûter très cher au FC Bâle. L'UEFA a ouvert une enquête disciplinaire, et la sanction qu'elle rendra le 17 octobre pourrait s'annoncer saler pour le club suisse. On parle d'une forte amende, voire même d'un match à huis clos contre le Steaua Bucarest. Selon le quotidien Blick, un match à huis clos représenterait un manque à gagner de plus de 2,5 millions d'euros, sans oublier les billets déjà vendus qu'il faudrait rembourser.

Bâle demande la clémence

Dans la tribune de Genève, le président du FC Bâle Bernhard Heusler demande la clémence de l'UEFA : « J'espère que nous, le club de football, ne seront pas amendés. Sinon nous devrons réfléchir à poursuivre les responsables ». De son côté, Basel United, société qui gère le stade a porté plainte pour violation de domicile auprès du Ministère public de Bâle-Ville. Les Suisses redoutent que l'UEFA veuille faire un exemple en punissant Bâle sévèrement. En effet, Gazprom est le sponsor officiel de la Ligue des Champions (pour plus de 30 millions d'euros), mais aussi sponsor du maillot de Schalke 04 contre qui Bâle jouait mardi soir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant