Faut-il une assurance lorsqu'on pratique une activité physique régulière ?

le , mis à jour le
1

S'il est mondialement reconnu que le sport est bon pour la santé, il n'en reste pas que des accidents plus ou moins graves peuvent survenir. Que fait l'assurance dans ce cas ?

Pratiquer une activité sportive régulière
Pratiquer une activité sportive régulière

L'importance de la licence

En réalité, il existe une assurance très simple à acquérir dans le monde du sport : la licence même du sportif !
Nombre de sports sont soumis à une fédération. Par exemple, dans le monde du judo, c'est la FFJ, la fédération française de judo. Dans celui du tennis, c'est la fédération française de tennis (FFT). Et ainsi de suite avec le cyclisme, le football, etc.
Or, pour faire partie d'une fédération, il faut obtenir une licence, qui est différente de l'adhésion. Celle-ci donne accès aux compétitions officielles et à quelques autres avantages. Mais surtout, il s'agit là de l'assurance du sportif. Celle-ci le prémunit contre tous les accidents susceptibles de lui arriver durant l'exercice de son activité.
Pour être précis, la licence est à la fois une assurance et un justificatif. Les organisateurs d'une activité sportive (les fédérations, donc) sont tenus de trouver une prévoyance collective pour l'ensemble de leurs membres. C'est obligatoire. À noter qu'en cas d'accident, la licence peut aussi faire office de justificatif auprès de différents organismes, en particulier l'assurance maladie.
Mais cet état de fait ne concerne que les sports et les fédérations qu'ils comportent.

Et pour les sports non régis par une fédération ?

D'autre part, dans le monde du sport, des associations vont de l'avant et proposent d'elles-mêmes de réunir des personnes et de faire du sport régulièrement. Mais ces associations peuvent être indépendantes des fédérations, et ne pas nécessiter de licence.
Dans ce cas, il faut que vous vous assuriez que l'association dispose bien d'une convention collective qui fera office d'assurance en cas d'accident. Car avoir un accident sans licence revient à ne pas avoir d'assurance.
À noter qu'aux yeux de la loi, l'assurance obligatoire ne garantit que la responsabilité civile, qui est un socle de base. Ceci couvre :

  • - L'organisme ;
  • - Son personnel ;
  • - Ses membres.

De plus, certaines pratiques sportives restent marginales, ou n'ont tout simplement pas de fédération. Le meilleur moyen est de consulter directement l'association ou l'organisme le plus proche pour connaître sa position. À partir de là, vous pouvez envisager de contracter une complémentaire santé pour être mieux remboursé.

Trucs et astuces

Si le matériel du sportif a une valeur suffisamment importante, il peut faire l'objet d'une assurance à part. Mais aucun assureur n'acceptera de le faire assurer si le matériel n'a pas une valeur suffisante à ses yeux.
Une anecdote : sachez que des sportifs de compétitions internationales ont déjà assuré des parties de leur propre corps !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • remimar3 le lundi 20 avr 2015 à 16:11

    Vous n'avez qu'à lire vos contrats. Les sports exclus y sont précisément mentionnés. Certains sports peuvent entraîner des frais supplémentaires (ex: recherches) Dans ce cas il est prudent de prendre une assurance. La licence n'implique pas assurance automatique. C'est à vous de demander la couverture qui vous convient (montant en sus du prix de la licence) ... Cet article n'est pas suffisamment exhaustif donc à ne pas prendre pour argent comptant.