Faut-il supprimer les retraites-chapeau ?

le
32
À plusieurs reprises le gouvernement, ou sa majorité socialiste, avait exploré la possibilité d'interdire les retraites-chapeau, voire d'encadrer les salaires des patrons du privé. Avant de renoncer.
À plusieurs reprises le gouvernement, ou sa majorité socialiste, avait exploré la possibilité d'interdire les retraites-chapeau, voire d'encadrer les salaires des patrons du privé. Avant de renoncer.

Le même film se rejoue à intervalle régulier. Le montant de la retraite d'un dirigeant est dévoilé et choque l'opinion publique. Les responsables s'agitent dans tous les sens et promettent d'agir. Et puis, rien. Cette fois, c'est la retraite-chapeau de l'ancien P-DG de France Télécom, qui suscite l'indignation. Le magazine Challenges a révélé samedi que le syndicat CFE-CGC avait porté plainte contre la retraite perçue par Didier Lombard, poussé au départ après une vague de suicides de salariés dans l'entreprise en 2011. Le patron au bilan très controversé touche, depuis, 346 715 euros par an en plus de la retraite obligatoire et complémentaire classique. Un contrat de retraite aurait été signé après le départ de Didier Lombard de l'entreprise, attaquent les représentants des salariés. 103 millions d'euros provisionnés pour 27 personnes chez GDF Le mois dernier, c'est la retraite-chapeau de l'actuel P-DG de Gaz de France qui avait fait scandale. Selon le document de référence de l'entreprise désormais privée, Gérard Mestrallet touchera 831 641 euros par an, soit plus de 69 300 euros par mois, lorsqu'il prendra sa retraite en 2016. Une somme faramineuse pour une retraite additionnelle qui se mélange toutefois avec des chiffres encore plus désespérants pour le commun des mortels, non sans entretenir une certaine confusion. Selon le Canard Enchaîné, qui a levé le lièvre, l'entreprise a dû provisionner 21 millions...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GEPAPI le jeudi 20 nov 2014 à 23:15

    OUI il faut supprimer les retraites-chapeaux tout comme il faut revoir le scandaleux régime de retraite des parlementaires. Y'a du boulot mais que l'on se rassure rien ne sera fait et les pôvres patrons du CAC40 et les Parlementaires seront encore "obligés" de vivre avec tout cet argent. J'ai de la peine pour eux.

  • M7403983 le jeudi 20 nov 2014 à 19:11

    La retraite capi, l'on doit se la faire sur ses propres deniers ... enfin me semble t'il ? Mais il est vrai que tout dépend en fait où l'on met le curseur afin d'assumer une certaine cohésion sociale !!!!

  • M7403983 le jeudi 20 nov 2014 à 19:04

    C'est de la provoc BOURSO ???? Vous voyez les trois mousquetaires !!!!!! Il ne leur manque plus que le CHAPEAU .... turlu tutu chapeau pointu !!!!!!!!

  • knbskin le jeudi 20 nov 2014 à 19:00

    Bah ! Une "retraite-chapeau" est destinée AVANT TOUT à compléter les régimes obligatoires (cotisations et prestations s'arrêtent au "plafond AGIRC", ex-"plafond IRCASUP", à 8 plafond SS). Rien de scandaleurx. mais comme c'est une retraite "en capi" et provisionnée, ça fait des gros chiffres de provision qui étourdissent le bon peuple (10 000 Euros annuels de retraite = 250 000 € de provision en gros).

  • mrg01 le jeudi 20 nov 2014 à 18:11

    S'il n'y avait que les retraités chapeaux à supprimer .... Abolition des privilèges de toutes sortes ! Ah bon, ça a déjà été fait le 4 août 1789 ?

  • sidelcr le jeudi 20 nov 2014 à 17:42

    Il y a charges & "charges " pour les ents certaines plaisent : retraites chapeau mais pas les autres . Pourquoi donc ? :-)

  • M601364 le jeudi 20 nov 2014 à 17:07

    Gel des retraites et ont surprime certains ce n'est pas scandaleux

  • nicog le jeudi 20 nov 2014 à 16:36

    Scandaleux mais ne concerne que 5 pers. en France. Par contre, Pétrole passé de 120 à 80$, le gasoil devrait être à 93 cts et non pas à 1,22 Eur. La marge de 1.22 à 93 cts va aux oligopoles qui siphonnent l'économie française.

  • fbordach le jeudi 20 nov 2014 à 13:57

    Ainsi, même s'il peut dire adieu à son logement de fonction et à la gratuité du réseau SNCF en première classe, il est d'usage que le Premier ministre bénéficie à vie d’une voiture avec chauffeur, d’une secrétaire et d’un garde du corps. Une protection rapprochée chiffrée par la Cour des comptes à 71 879 euros par an.

  • jsrlak1 le jeudi 20 nov 2014 à 13:39

    Avant, il faut supprimer l'ENA... Ces énarques nous coûtent plus avec leurs inepties que l'ensemble des retraites-chapeau