Faut-il spéculer sur le palladium ?

le
0

(lerevenu.com) - A 770,95 dollars l'once (-0,73%), mardi sur le marché américain Nymex, le palladium s'échangeait à moins de 10 dollars de son plus-haut de deux ans et demi. Sous-produit du platine, ce platinoïde a pour principal consommateur l'industrie automobile qui l'utilise dans les convertisseurs catalytiques. Des grèves de mineurs en Afrique du Sud, deuxième producteur mondial de palladium avec 37% de l'offre, ont déclenché un regain d'inquiétude sur les marchés.

Le mouvement de grève dure depuis plusieurs semaines dans les mines sud-africaines d'Anglo American Platinum, Impala et Lonmin. Il se traduirait par une perte de production de 280.000 onces, soit 4% de l'offre annuelle de ce métal, si ces arrêts de travail de plusieurs milliers de mineurs s'achevaient fin mars, selon une estimation de Credit Suisse reprise par le Financial Times. En outre, le lancement, cette année, à la Bourse de Johannesburg d'un fonds indiciel coté (tracker) sur le palladium pourrait en soutenir les cours.

La bonne tenue des cours du palladium tient aussi à des craintes que la Russie, premier producteur mondial de palladium (40% de l'offre) tiré des mines de nickel de Norilsk, ne diminue ses exportations en liaison avec la situation politique en Ukraine. L'événement semble assez improbable, estiment les spécialistes de métaux, qui font aussi remarquer que la Russie détient encore d'importants stocks stratégiques de palladium accumulés pendant la guerre

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant