Faut-il se débarrasser de l'impôt de solidarité sur la fortune ?

le
131
Pierre Gattaz, président du Medef, estime que l'ISF tue l'emploi.
Pierre Gattaz, président du Medef, estime que l'ISF tue l'emploi.

La question revient périodiquement sur le devant de la scène politique. La dernière fois, c'est Pierre Gattaz qui a mis les pieds dans le plat lors de l'université d'été de l'organisation patronale, fin août 2013. "Cet impôt est destructeur d'emplois parce qu'il explique pourquoi nous n'avons plus en France que 4 500 ETI [entreprise de taille intermédiaire] par rapport à 12 500 en Allemagne, a détaillé le patron des patrons. Est-ce que tel impôt, telle loi, telle décision créent de l'emploi et de la compétitivité ? Si c'est oui, il faut le garder, si c'est non, il faut le supprimer, c'est aussi simple que ça", a lâché le président du Medef.

Mais toucher à l'ISF, c'est s'attaquer à un symbole de la fiscalité française. Aussi le P-DG de Total s'est-il aussitôt chargé de préciser que ce n'était pas la priorité du patronat français. "Non, l'ISF ne peut pas être supprimé, tu le sais bien. L'ISF, ce n'est pas un problème Medef, c'est un problème personnel", a répliqué Christophe de Margerie à Pierre Gattaz, devant les patrons réunis sur le campus de HEC à Jouy-en-Josas. Il faut dire que le Medef avait exprimé de nombreuses autres revendications, comme la baisse du coût du travail et de l'imposition des entreprises. Faire de l'ISF un véritable cheval de bataille aurait donc risqué de brouiller le message patronal adressé au gouvernement alors que la majorité socialiste avait enterré définitivement, à l'automne 2012,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mardi 20 mai 2014 à 16:04

    Les socialistes font leurs bonnes œuvres de la poche du con-tribuable . Pendant ce temps la France perd chaque année le déficit de sa balance commerciale et seuls les rentiers de l'état conservent leur niveau de vie Ce qui veut dire que le secteur non protégé et pourtant productif dérouille. Il y a encore des gens qui s'étonnent que le rendement de l'impôt baisse. Tout cela ne peut que finir très mal. Ils tuent l'âne qui seul tire la charrette.

  • msglyon le vendredi 16 mai 2014 à 12:12

    Attention aux lecteurs, les commentaires ci dessous sont réservés à un public averti. En effet, leur totale nullité, l'ineptie de leur contenu, et l'absolue bêtise qui en ressort pourrait choquer ceux qui sont doués d'une intelligence supérieure à celle d'un enfant de 4 ans.

  • SuRaCtA le mardi 13 mai 2014 à 11:06

    knbskin, se draper de linceul de la vertu et donner des leçons de morale, ça ne ressemble pas à la Gauche voyons ;o)

  • SuRaCtA le mardi 13 mai 2014 à 10:52

    100% d'accord j.barde6, et Hollande en est l'incarnation...

  • knbskin le mardi 13 mai 2014 à 10:50

    Par ailleurs, cette dame est un mandarin hospitalier, tendance socialo (il y en a quelques-uns ...) mariée à un ambassadeur : autant de fonctions où il est assez facile d'en croquer à telle ou telle occasion. Quitte après à se vêtir de probité candide et de lin blanc. :D

  • knbskin le mardi 13 mai 2014 à 10:47

    Exact, SuRaCtA, j'ai dans mes relations un de ses voisins à Arcachon, ravi de l'évaluation "officielle" du prix de sa baraque dans ce même lieu ... :D

  • j.barbe6 le mardi 13 mai 2014 à 10:39

    On dit pas hypocrite mais socialiste. Le Tartuffe du 21 siecle

  • SuRaCtA le mardi 13 mai 2014 à 10:31

    knbskin, pour porter le même patronymes qu'elle sans toutefois être de sa famille je la connais vaguement et elle m'apparait comme étant d'une hypocrisie incroyable... !

  • knbskin le mardi 13 mai 2014 à 09:16

    .../... C'est d'autant plus stupide que cette dame est oncologue, si mes souvenirs sont bons, et que son métier n'existerait tout bonnement pas sans une vigoureuse industrie des biotechs et de la pharmacologie ... Mais bon, elle a manifestement du mal à comprendre ... :D

  • dsta le mardi 13 mai 2014 à 09:15

    Il parait que certains bien pensants, à très haut niveau, devrait le payer mais s'en exonère...! Qu'en est il, désormais ?