Faut-il s'inquiéter pour la Nazionale ?

le
0
Faut-il s'inquiéter pour la Nazionale ?
Faut-il s'inquiéter pour la Nazionale ?

Première de son groupe, l'équipe d'Italie est en bonne voie pour se qualifier à l'Euro, mais elle continue pourtant d'inquiéter avec un niveau de jeu très décevant. À un an de l'Euro, Antonio Conte et ses hommes n'ont ainsi pas convaincu grand monde. Toutefois, ce n'est pas forcément un mauvais signe pour la Squadra Azzurra.

Italie-Malte, jeudi soir, 69e minute de jeu. La Nazionale se casse toujours les dents face au solide bloc maltais bien regroupé dans son camp. Aussi inspirés qu'un élève de terminale en pleine disserte philosophique, les hommes d'Antonio Conte peinent à se créer des occasions et doivent s'en remettre à l'avant-bras de Graziano Pellè pour ouvrir le score. Un geste malin pour certains, fourbes pour d'autres, mais qui a le mérite d'assurer une victoire précieuse pour l'Italie dans la course à l'Euro. Bien que peu reluisant, ce succès face à la 159e nation mondiale au classement FIFA permet effectivement aux Transalpins de prendre la première place du groupe, en profitant du nul de la Croatie en Azerbaïdjan. Après tout, comme le disait l'ancien Turinois Giampiero Boniperti, "gagner n'est pas important. C'est l'unique chose qui compte". Une maxime que la Squadra Azzurra, très avare en score fleuve, a très souvent su appliquer avec brio. Toutefois, à moins d'un an de l'Euro, le niveau de jeu affiché par les Azzurri laisse songeur.

Conte, vraiment un sélectionneur ?


C'est un fait, la Nazionale a historiquement tendance à s'aligner sur le niveau de ses adversaires. Les résultats peu convaincants contre les nations réputées plus faibles sont ainsi monnaie courante, sans que ce soit vraiment un motif d'inquiétude particulier. En revanche, le bât blesse plus sérieusement au niveau du potentiel limité affiché actuellement par la Squadra Azzurra. Après plus d'un an à la tête de la sélection, Antonio Conte peine encore à trouver de réelles certitudes, malgré un bilan comptable largement honorable avec 6 victoires, 4 nuls et 1 défaite en 11 matchs. Entre soucis judiciaires personnels, fonds de jeu inexistant, choix de joueurs contestés et contestables et absence de match référence, le natif de Lecce ne convainc pas dans le rôle du sélectionneur. Pourtant, l'ancien entraîneur de la Juve était considéré comme le candidat idéal pour remettre la Squadra Azzurra sur pied, après l'élimination au premier tour du Mondial, comme il l'avait fait avec la Vieille Dame. Mais sa méthode semble difficilement transposable lorsqu'elle est diffuse dans le temps et non pas appliquée au quotidien. Aussi, même s'il a assuré que seuls les joueurs qui joueraient avec continuité en club seraient présents à l'Euro, Conte a parfois failli à son fameux code méritocratique. Le…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant