Faut-il renégocier son crédit immobilier ?

le
0
Depuis un an, les taux d'intérêt sont en baisse constante. Est-il cependant opportun de demander le rachat de son crédit ? Le point avec Sandrine Allonier, directrice des études économiques chez Meilleurstaux.com.

Selon les derniers chiffres publiés par l'Observatoire crédit logement, le taux de crédit moyen obtenu au mois de mars dernier est de 3,07 %, soit 3,14 % pour un achat dans le neuf et 3,05 % pour une acquisition dans l'ancien. Des taux historiquement bas qui font saliver les détenteurs de crédits immobiliers moins avantageux. Sandrine Allonier, directrice des études économiques du courtier Meilleurstaux.com affirme qu'au cours du mois de janvier 30.000 demandes de renégociation ont été enregistrées par le courtier, ce qui représentait alors 55 % de son activité globale. Actuellement, le rythme est encore soutenu, aux alentours de 10.000 à 15.000 demandes.

Lefigaro.fr: A partir de quel différentiel de taux peut-on envisager de renégocier son crédit?

Sandrine Allonier: Pour que cela soit intéressant, nous conseillons en général un écart d'un point entre le taux de l'emprunt et le taux du marché. Mais cela peut varier. Pour les crédits longs, contractés sur 25 ou 30 ans, un écart de 0,80 point peut suffire. D'une manière générale, plus la durée du crédit est longue, plus les taux d'intérêt sont élevés, et donc plus cela devient rapidement intéressant. D'autant plus que les banques font cette fois-ci des efforts sur les taux longs.

A quelles banques doit-on s'adresser?

On peut tenter une négociation auprès de sa banque. Depuis le début de l'année 2013, et la vague massive de demandes de renégociation, les banques sont plus ouvertes car elles souhaitent garder leurs clients. Cela ne permet pas forcément d'avoir un taux aussi bas qu'en changeant d'établissement mais la marge de négociation est tout de même intéressante de l'ordre de 0,5 point actuellement. Surtout, les démarches sont moins contraignantes le client n'a pas à reprendre l'intégralité de la procédure de demande de prêt, ni a transférer ses comptes. Les frais liés à la renégociation s'élèvent en général à 1 % des sommes restant dues. Si l'on choisit de faire racheter le prêt par la concurrence, l'avantage est de pouvoir bénéficier des taux historiquement bas actuels. Mais pour les obtenir, il va falloir fournir ses trois derniers relevés de compte bancaire - sans découvert ni nouveau crédit-, ses trois derniers bulletins de salaire attestant d'une situation stable, comme lors de la première demande. Il faudra également renégocier les assurances, ce qui peut être un avantage sauf si l'emprunteur a eu des problèmes de santé. Les frais de négociation s'élèvent à 6 mois d'intérêt ou à 3 % du capital restant dû. C'est plus cher, mais en échange, on peut obtenir des taux plus intéressants.

Quels crédits est-il judicieux de renégocier?

Cela ne vaut pas la peine de renégocier les vieux crédits, contractés antérieurement à 2003. Pour les crédits très récents en revanche c'est intéressant car c'est au cours des premières années que l'on paie le plus d'intérêts. Il faut savoir que pour un emprunt sur trente ans, les intérêts représentent 70 % des mensualités les deux premières années, et 60 % pour un crédit sur vingt-cinq ans. Les emprunteurs peuvent donc songer à renégocier des emprunts contractés début 2012.

Les courtier s'accordent pour dire que les taux ont atteint leur niveau plancher et qu'ils ne peuvent que remonter. Est-il encore temps de renégocier son crédit?

Les taux sont en effet très bas mais ils devraient le rester encore pendant quelques mois. L'OAT (NDLR: emprunt d'État dont le taux sert de référence aux banques pour fixer le taux d'intérêt des crédits immobiliers) n'a jamais été aussi bas. Sachant qu'il faut compter un mois pour renégocier un crédit et que le taux pris en compte est celui qui a cours à la date de l'émission de l'offre de prêt, il n'est pas utile de stresser.

Peut-on renégocier des crédits à taux variables?

Il est tout à fait possible de renégocier un crédit à taux révisable pour le changer en crédit à taux fixe. Cela coûte parfois même moins cher que de renégocier un crédit à taux fixe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant