Faut-il obliger les fabricants à fournir à la justice les clés de chiffrement des téléphones portables ?

le
2
Faut-il pénaliser les entreprises qui refuseraient d?apporter leur assistance technique aux enquêteurs ? À vous de juger !
Faut-il pénaliser les entreprises qui refuseraient d?apporter leur assistance technique aux enquêteurs ? À vous de juger !

Du Brésil aux États-Unis, le chiffrement des téléphones portables défraie l'actualité judiciaire. Après avoir refusé d'aider la police fédérale américaine à déverrouiller l'iPhone de l'un des auteurs présumés de la fusillade de San Bernardino (Californie), Apple a décliné l'invitation de la justice brésilienne à lui fournir le contenu des communications d'un suspect dans le cadre d'une enquête pour trafic de drogue. En cause ? Le chiffrement des téléphones portables, cette technique de codage rendant impossible la lecture des données de l'appareil par ceux qui ne possèdent pas la clé de déchiffrement, en l'occurrence, le mot de passe choisi par l'utilisateur pour verrouiller son téléphone. Cette sécurité est bien utile en cas de vol : l'utilisateur peut programmer l'effacement automatique de toutes les données après plusieurs tentatives erronées.

Mais que faire lorsque ce même utilisateur est un terroriste impliqué dans un attentat ? Aujourd'hui, la loi oblige toute personne en possession de la clé de déchiffrement (ou clé privée) ayant permis de crypter un message à la fournir à la police judiciaire dans le cadre d'une enquête. En revanche, les fabricants ne sont pas tenus de prêter main-forte aux enquêteurs en leur facilitant l'accès aux informations cryptées. Le projet de loi sur le terrorisme et la criminalité organisée entend combler...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 9 mai 2016 à 10:53

    On part du principe initial que c'est pour limiter la délinquance puis progressivement comme le Mitteux et FH on met sous écoutes tous les opposants politiques. Vive la liberté de gauche !!!!!!

  • mucius le lundi 9 mai 2016 à 08:38

    Ca permettrait pourtant aux politicards d'écouter plus facilement les citoyens en général et leurs adversaires en particulier.