Faut-il investir dans l'immobilier aujourd'hui ?

le , mis à jour le
1

Les agents immobiliers sont tous d'accord sur ce point : le prix de la pierre a baissé depuis 2014, particulièrement à Paris, et cela devrait se poursuivre au moyen à court terme. Par conséquent, nombre d'acheteurs se laissent tenter par l'investissement. Mais est-ce vraiment le bon moment ?

Investir dans l'immobilier aujourd'hui
Investir dans l'immobilier aujourd'hui

Investir dans l'entrée de gamme

Une série de mesures destinées à encadrer les loyers a pourtant vu le jour durant l'année 2013. Avec le plafonnement de ceux-ci, la taxe sur les plus-values immobilières ou encore la garantie universelle des loyers, il est devenu nettement plus délicat d'investir, que ce soit dans la vente ou la location.

Ce n'est cependant pas impossible, car c'est avant tout les biens les plus chers qui ont perdu de leur rentabilité. Logiquement, c'est donc vers l'entrée de gamme que se tournent un certain nombre d'investisseurs.

L'idée peut effectivement sembler séduisante, mais il faut prêter attention à la spécificité de cette catégorie. Ils ont davantage besoin d'entretien ou de travaux. Avant d'acheter, il faut donc veiller à ce que la rentabilité ne soit pas obérée pas de travaux trop importants.

D'un autre côté, comme il s'agit d'acquisitions a coût modéré, ils s'adressent à la plupart des investisseurs, y compris à ceux qui se lancent dans le secteur.

La dernière tendance : l'immobilier participatif

De leur côté, les banques réclament généralement un apport de 10 %, et appliquent un taux de crédit légèrement plus important pour un investissement que pour une résidence principale et ce, pour compenser une partie du risque lié à l'emprunt. Un emploi stable et un solide apport personnel, seront des plus pour la banque. Si vous ne correspondez pas à ce profil, des solutions alternatives s'ouvrent à vous.

De nouvelles initiatives émergent tous les jours et permettent aux débutants d'acquérir un bien. La dernière en date est celle du crowdfunding. Initialement dédié aux start-up, ce « financement participatif » s'est exporté dans l'immobilier. Le principe est qu'une multitude de financeurs particuliers investissent dans l'achat ou la construction d'un bien, et cela à hauteur de leurs moyens respectifs.

Une fois le bien terminé, celui-ci peut être vendu ou loué, et les bénéfices reviennent à chacun des investisseurs, en fonction de la somme placée. Le magazine Challenges.fr rapportait ainsi en octobre 2014 des rendements dépassant les 10 % par an. Des plateformes sont en train de naître sur la Toile.

Une chose à savoir toutefois : ce type de financement peut fonctionner selon plusieurs modèles très différents. Il est donc crucial de s'être suffisamment renseigné sur chacun avant de se lancer dans un tel projet.

Trucs et astuces

Une situation n'est jamais identique d'une ville à l'autre. En contactant les courtiers d'autres agglomérations, vous augmentez vos chances de bons investissements à placer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le jeudi 10 sept 2015 à 16:34

    Oui ..mais où cela ..? dans la Creuse ou dans le 15° arrondissement ..?