Faut-il avoir peur du terrorisme nucléaire ?

le
0
Arrivée des chefs d'état au sommet sur la sécurité nucléaire de Washington le 1er avril 2016.
Arrivée des chefs d'état au sommet sur la sécurité nucléaire de Washington le 1er avril 2016.

Les services de renseignement occidentaux savent que des djihadistes cherchent à mettre la main sur des matières radioactives, mais aucun précédent sérieux n’existe.

La propagande de l’organisation Etat islamique (EI) fait accroire que les terroristes vont se doter d’une arme nucléaire. Les Etats-Unis, qui viennent d’achever, début avril à Washington, un cycle de quatre sommets sur la sécurité nucléaire, affichent leur préoccupation sur le terrain syro-irakien, d’autant que le doute subsiste sur l’existence d’un programme militaire syrien. Et les services de renseignement occidentaux savent que des djihadistes cherchent à mettre la main sur des matières radioactives – moins dangereuses que les composants militaires, car faiblement enrichies.

Cependant, aucun précédent sérieux de terrorisme nucléaire n’existe. En 1996, des rebelles tchétchènes avaient placé dans un parc de Moscou un engin, resté inerte, contenant de la dynamite et du césium. En 1998, près de Grozny, d’autres Tchétchènes avaient confectionné une bombe dont les substances radioactives n’ont pas été identifiées. En 2003, les services britanniques ont eu la preuve qu’Al-Qaida avait pu fabriquer une petite bombe sale en Afghanistan, mais elle n’a pas été trouvée.

Face à la menace, les experts appellent à revenir à du bon sens. Ils écartent la prise d’un missile nucléaire existant, tant l’accès et la mise en œuvre de ces armes sont complexes. Ou la confection d’un engin militaire, hors d’atteinte d’un groupe terroriste sans l’appui d’un Etat. L’attaque d’une centrale civile? « Le risque est réel », assurent deux spécialistes américains, Graham Allison et William Tobey, dans le...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant