Faut-il accompagner le renouveau d'Arcelormittal ?

le
0
Une barre d'acier produite par Arcelormittal. (© Arcelormittal)
Une barre d'acier produite par Arcelormittal. (© Arcelormittal)

L’augmentation de capital réalisée fin mars avec une forte décote a servi de catalyseur à la remontée  du titre. Le production de l’opération (3,1 milliards de dollars) ainsi que des cessions d’actifs pour un peu plus de 1 milliard ont permis de faire passer la dette nette de 17,3 milliards de dollars à l’issue du premier trimestre à 12,7 milliards au 30 juin. Le groupe a pu refinancer des échéances de court terme pour allonger significativement la durée de ses emprunts.

Parallèlement, les résultats s’améliorent fortement. Le bénéfice opérationnel du premier semestre s’est hissé à 2,14 milliards de dollars, contre 1,15 milliard un an auparavant. Le résultat net part du groupe sur la période est redevenu positif, à près de 700 millions de dollars, au lieu d’une perte de 549 millions au 30 juin 2015.

Un contexte prix plus favorable

Arcelormittal bénéficie d’un contexte de prix plus favorable sur ses principaux marchés. Le bureau d’études CM-CIC Securities note qu’en réaction à la remontée des prix du charbon due à la réduction des surcapacités chinoises, l’industriel  a annoncé en septembre deux augmentations de prix sur le segment des aciers  plats en Europe.  

Le Crédit Suisse – qui vise 10 dollars pour l’action – estime que les relèvements à la hausse des prévisions des analystes vont demeurer le catalyseur essentiel du titre pour les

Lire la suite sur le revenu.com


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant