Fausses promotions : lourdes amendes pour les stars de l'e-commerce

le , mis à jour à 12:18
1
Fausses promotions : lourdes amendes pour les stars de l'e-commerce
Fausses promotions : lourdes amendes pour les stars de l'e-commerce

Belles promos, grosses arnaques ! Sur Internet, de nombreuses enseignes attirent toute l'année les consommateurs à coups de réductions séduisantes et de rabais inespérés. Mais parmi ces prix cassés se cachent bien souvent de fausses ristournes. C'est ce que dévoile en exclusivité, dans « le Parisien » - « Aujourd'hui en France », la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui a enquêté pendant des mois sur l'arnaque des fausses promotions sur Internet.

 

Entre fin 2015 et courant 2016, 19 entreprises d'e-commerce ont été prises en flagrant délit de tromperie commerciale. Exemples ? Les tours de passe-passe sont nombreux pour leurrer l'internaute : des « soldes » au même prix de vente qu'avant le lancement, des prix de référence revus à la hausse pour afficher un pourcentage de promo plus alléchant, ou encore des réductions à ne pas louper, soi-disant limitées dans le temps, mais qui se renouvellent en réalité toute l'année...

 

35 millions de Français achètent en ligne

 

Selon la DGCCRF, ces pratiques trompeuses sont généralisées sur la Toile. Et, pour la première fois en France, elles ont fait l'objet de condamnations non négligeables. Au total, l'amende s'élève à 2,4 M€. Parmi les fraudeurs, on retrouve Amazon, le no 1 de l'e-commerce français !

 

Celui qui attire plus de 18 millions de visiteurs uniques par mois — et qui n'a pas donné suite à notre courriel envoyé hier midi — a dû mettre la main au porte-monnaie à hauteur de 1 M€. D'autres grands noms du Web — Zalando, H&M, Vente-privée (sollicitée, cette enseigne n'a pas souhaité nous répondre), Showroomprivé, Grosbill (qui nous indique par mail qu'ils contestent la verbalisation de la DGCCRF), Comptoir des cotonniers, Gérard Darel... — ont été condamnés, verbalisés ou sont encore dans le viseur de la DGCCRF. Qui ne compte rien lâcher.

 

« Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1935841 il y a 11 mois

    lourdes amendes? un total d'amendes de 2,4 millions d'euros pour les majors du e-commerce, dont Amazon, c'est de la rigolade! ou même un encouragement à continuer. Le chffre d'affaires d'amazon est de 60, milliards de $. Il faudrait multiplier le niveau d'amende par 1000 pour qu'il y ait un impact et qu'on puisse parler de "lourdes amendes" . Quelques milliards d'euros, c'est un niveau qui commencerait à ressembler aux amendes infligées aux majors européennes par les Etats-Unis.