Fausse fermeté sur les Roms

le
0

Selon des fonctionnaires de la police aux frontières, les chiffres des éloignements de Roumains et Bulgares en situation irrégulière sur le territoire n'ont «absolument pas doublé depuis un an».

Les chiffres nationaux des éloignements de clandestins en 2013, en baisse de 13 % à 23% par rapport à l'année précédente (selon que l'on retient ou non la chute des retours aidés), relativisent singulièrement le discours offensif de la Place Beauvau sur la lutte contre les implantations sauvages de camps de Roms en France.

Le 14 janvier dernier, un rapport ­publié par la Ligue des droits de l'homme et l'European Roma Rights Center dénonçait un doublement des évacuations de Roms des camps installés en France, avec près de 20.000 personnes concernées en 2013, au cours de 165 démantèlements de camps sur les 400 recensés par les associations en France (contre 97 démantèlements et environ 9400 personnes concernées l'année précédente).

Le jour même, le chef de l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant