Fausse crise à l'Ajax ?

le
0
Fausse crise à l'Ajax ?
Fausse crise à l'Ajax ?

Battu par l'AZ Alkmaar lors de la 21e journée de championnat, l'Ajax Amsterdam pointe à douze points de l'intouchable leader PSV. Entre les rumeurs de départ de De Boer et la crise sportive, l'Ajax accuse le coup mais ne s'avoue pas forcément vaincu. Après tout, la situation a un air de déjà vu.

Frank De Boer aurait sans doute préféré une meilleure manière de célébrer son 200e match sur le banc de l'Ajax Amsterdam, toutes compétitions confondues. Comme Arsène Wenger l'année dernière qui s'était pris une énorme branlée par Chelsea (6-0) pour son millième match sur le banc d'Arsenal, le coach batave a subi une jolie humiliation face à l'AZ Alkmaar malgré ce 1-0 qui témoigne d'un match plutôt serré. Rien à voir avec la passe aveugle qu'Esteban Alvarado, gardien costaricien de l'AZ, a calé pour son défenseur pendant que le rookie Bazoer - première titularisation à 18 ans - le chargeait comme un chien fou durant le match. Non, cette défaite face à l'AZ signifie beaucoup plus pour l'Ajax et en particulier pour De Boer.

Tout d'abord, cela faisait trois ans que l'Ajax n'avait pas gagné trois matchs d'affilée en Eredivisie. Ensuite, la dernière victoire de l'AZ sur l'Ajax chez eux remontait au 18 octobre 1980. Seul le gardien Diederik Boer, remplaçant de Jasper Cillessen, était né à l'époque, âgé de... 24 jours. Surtout, le club ajacide vient sans doute de laisser échapper un cinquième titre consécutif en championnat hollandais, désormais à douze points du leader PSV. La presse n'est d'ailleurs pas tendre avec le champion en titre, le Volkskrant titrant que " L'Ajax doit faire attention, même une seconde place n'est pas assurée " alors que le PEC Zwolle, troisième d'Eredivisie et vainqueur de la Coupe des Pays-Bas, talonne les ajacides de quatre points. De son côté, le Telegraaf envoyait du jeu hier soir : " Le PSV peut mettre le champagne au frais : la crise est totale à l'Ajax ". Thèse validée par Ronald De Boer au micro de Fox Sports pendant que Moisander, capitaine de l'Ajax exclu face à l'AZ, parle avant tout de spéculation. Crise ou pas crise, du coup ?
L'Ajax n'a plus le mojo
Le fait est que depuis le retour de la trêve, le PSV continue à soutenir son niveau de rouleau compresseur en Eredivisie. Les hommes de Cocu et leur jeu tout en fluidité et rapidité, invaincus depuis le 28 septembre, ont obtenu quatre victoires en quatre matchs depuis le 17 janvier (au total, les Boeren comptabilisent huit victoires d'affilée, record en cours) et Memphis Depay s'est emparé de la tête du classement des buteurs avec 13 unités. Forcément, certains s'emballent.

Ja hoor. De eerste PSV- tattoo's én de daarbij...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant