Fausse alerte au risque d'attentat dans un TGV Nice-Paris

le
0
 (Actualisé avec préfecture, précisions) 
    MARSEILLE-TOULON, 29 juillet (Reuters) - Une fausse alerte a 
provoqué vendredi après-midi à Toulon (Var) l'intervention de la 
police dans un TGV Nice-Paris, où des contrôleurs avaient 
signalé le comportement suspect de deux passagers, a-t-on appris 
auprès de la préfecture. 
    Le conducteur du train, parti à 15h02 de Nice, avait déclaré 
par haut-parleur que "deux individus suspectés de risque 
d'attentat" avaient été évacués par les forces de l'ordre, a 
rapporté une journaliste de Reuters présente dans le TGV. 
    "Deux personnes ont été contrôlées pour un comportement qui 
avait paru suspect aux contrôleurs du train", a-t-on déclaré à 
la préfecture. "Il s'agissait d'une fausse alerte, il n'y a pas 
eu d'interpellation." 
    Le train avait été arrêté en gare de Toulon afin que les 
policiers procèdent à des fouilles après le signalement de deux 
personnes "communiquant par signes et n'arrêtant pas de changer 
de place", a relaté un contrôleur à Reuters. 
    "Dans la rame de devant, il y avait des personnes qui ne 
répondaient pas, qui ne voulaient pas présenter leur billet", 
a-t-il dit sous le sceau de l'anonymat. 
    "Vu la situation actuelle, les collègues ont demandé 
l'intervention de la police", a-t-il expliqué, trois jours après 
une attaque djihadiste contre une église en Seine-Maritime. 
  
 
 (Ingrid Melander à Toulon et Marc Leras à Marseille, édité par 
Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant