Fausse alerte à l'aéroport de Genève

le , mis à jour à 17:11
0
 (Actualisé avec précision sur la fausse alerte) 
    GENEVE, 27 juillet (Reuters) - Une fausse alerte à la bombe 
lancée par une femme qui voulait empêcher son mari de prendre un 
avion est à l'origine du renforcement de la sécurité mercredi à 
l'aéroport de Genève, ont annoncé les procureurs suisses. 
    "Hier dans la soirée, une femme a appelé les douanes suisses 
à l'aéroport de Genève. Elle a dit qu'une personne transportant 
une bombe serait aujourd'hui dans le secteur français de 
l'aéroport", a expliqué dans un communiqué le bureau des 
procureurs de Genève. 
    Les vérifications ont permis d'identifier l'origine de 
l'appel, passé depuis une maison d'Annecy, à 45 km de Genève, où 
la police française est intervenue. Lors de son interrogatoire, 
la femme a avoué avoir lancé cette fausse alerte pour empêcher 
son mari de partir. 
    Une procédure judiciaire a été ouverte. 
    La police suisse avait annoncé dans la matinée que la 
sécurité avait été fortement renforcée à l'aéroport de 
Genève-Cointrin à la suite d'informations reçues de France 
concernant un risque d'attentat à la bombe, occasionnant de 
longues files d'attente aux points de contrôle.      
 
 (Tom Miles avec Michael Shields et John Revill à Zurich; 
Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant